Pourquoi s'engager localement?

Pourquoi s'engager localement dans des actions de solidarité internationale pour l'eau?

Parce que l’accès à l’eau et à l’assainissement est une urgence internationale


Le manque d’accès à l’eau et à l’assainissement est une des premières causes de mortalité au monde.

Selon l'OMS et l'UNICEF, en 2014, 1,8 milliard de personnes dans le monde consomment encore de l’eau contaminée, et 2,5 milliards de personnes n’ont pas accès à un assainissement de base. 
 

Parce que la solidarité internationale n’est pas seulement une affaire de gouvernements

Si les moyens mis en oeuvre par l’aide bilatérale française sont importants (165 millions d’euros par an en moyenne), ils demeurent encore insuffisants.

En complément de l'aide du gouvernement français, la coopération décentralisée s'est accrue ces dernières années et occupe aujourd’hui une part significative de l’aide française à destination des pays en développement : en 2010, les collectivités locales françaises, soutenues par les agences de l'eau, ont mobilisé 24 millions d'euros pour des actions de coopération dans le domaine de l'eau et de l'assainissement, soit plus du tiers des dons alloués par l'APD en 2009 dans ce secteur (62 millions d'euros).

Au-delà de cette contribution financière, la spécificité des ressources et des capacités d’intervention de la coopération décentralisée permet la mise en oeuvre d’actions distinctes mais complémentaires de celles portées ou financées par la coopération bilatérale française.


> Les plus-values de la coopération décentralisée :
 
  • pouvoir mobiliser une expertise et un savoir-faire propres aux collectivités locales (maîtrise d’ouvrage des services publics d’eau et d’assainissement, gouvernance locale, politiques publiques locales, etc.) et correspondant aux besoins des collectivités locales des pays en développement;
  • vouloir nouer des relations de partenariat qui s’inscrivent dans la durée, permettant une réelle continuité des actions menées ainsi qu’un véritable accompagnement au changement.
  • savoir mettre en oeuvre des actions avec un fort ancrage local, permettant une intervention plus pragmatique, proche du terrain et prenant en compte les spécificités locales.
  • être en mesure d’intervenir de façon souple et réactive, avec une réelle prise en compte des attentes des bénéficiaires et la possibilité de réorienter l’action si nécessaire.

 

Parce que les actions de solidarité internationale génèrent des bénéfices partagés entre Nord et Sud

Une action de solidarité au Sud, c’est aussi une action de sensibilisation et d’information au Nord, l’occasion d’organiser des débats, des animations, des journées de l’eau, des festivals, etc.

La solidarité pour l’accès à l’eau est un thème fédérateur qui permet de réunir les usagers d’une localité ou d’un territoire français pour leur présenter les actions menées dans les pays en développement et en même temps les actions menées par la collectivité ou le syndicat sur son territoire.

A l'heure où, au Nord, les dimensions économiques, sociales et politiques des services de l'eau et de l'assainissement nécessitent de plus en plus de débats et de communication entre collectivités et usagers, l'expérience montre que les actions de solidarité internationale sur ces mêmes thèmes sont autant d'opportunités pour amorcer et faciliter ce dialogue.