Les élus de l'eau

 

Les « élus de l’eau » est une campagne portée par le pS-Eau et ses partenaires, en vue de susciter davantage d’engagement pour la coopération dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

 

 

L’objectif est de faire appel à des élus très engagés en coopération dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, pour leur proposer d’être « élu de l’eau », c’est-à-dire se faire ambassadeur de la coopération décentralisée dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, pour sensibiliser et mobiliser d’autres élus de leur entourage.

Les principes clés sont la mobilisation « par les pairs » et « par l’exemple », selon la conviction que :

  • Personne n’est mieux placé qu’un élu pour convaincre un autre élu
  • L’exemple, le vécu, l’expérience sont les meilleurs arguments pour convaincre
     

La démarche des « élus de l’eau »  est une démarche de valorisation de l’engagement et des actions des collectivités locales françaises, une démarche d’échanges d’expériences, une démarche  de rapprochement d’élus solidaires, qui dépasse les clivages politiques, et rassemble les élus autour de valeurs communes et d’un droit humain universel.

C’est aussi l’occasion de valoriser les actions de la collectivité auprès des ses citoyens et de les sensibiliser à la solidarité internationale ainsi qu’à l’ensemble des impacts positifs que leur apporte le partenariat entre les territoires.
 

Contexte

Depuis plusieurs années désormais, le pS-Eau fait le constat que les campagnes de mobilisation et de sensibilisation, qu’elles soient organisées au niveau national ou au niveau des bassins, ne rassemblent que les convaincus, les praticiens de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Il nous faut maintenant toucher un autre public : celui qui n’est pas encore engagé, soit parce qu’il n’est pas au fait des dispositions législatives, soit parce qu’il est réticent à l’action internationale des collectivités. Il est cependant très difficile, voire impossible, d’attirer ce type de public à des journées d’information ou colloques organisés pour la promotion de l’action internationale des collectivités par des structures comme le pS-Eau.

Il est donc nécessaire de trouver d’autres vecteurs de communication, d’autres enceintes, et d’autres approches, pour atteindre ce public.

Or, il est ressorti très clairement d’une étude réalisée en 2011 par le pS-Eau que les meilleurs vecteurs de sensibilisation et d’information se trouvent au niveau local et notamment auprès d’élus déjà engagés et capables de témoigner de leur expérience et d’en démontrer l’intérêt à leurs pairs.
 

Concrètement, que signifie être « élu de l’eau » ?

Le pS-Eau propose aux élus qui acceptent de devenir « élu de l’eau » de convenir d’un partenariat informel, symbolisé par la signature d’une Charte, qui reprend les principes de la démarche, et définit les quelques messages clés autour desquels se rejoignent le pS-Eau et tous les « élus de l’eau » (voir la Charte des « élus de l’eau » en PJ).

Etre « élu de l’eau » signifie ensuite s’inscrire dans une démarche de plaidoyer envers les élus et les citoyens que l’élu côtoie à diverses occasions, sur son territoire, ou éventuellement à une échelle plus large. Il s’agit de saisir toutes les occasions (réunions, cocktails, conférences, rassemblements associatifs, culturels, politiques, médias, autres mandats….), qui n’auront pas nécessairement de lien avec l’eau ou avec l’international, pour échanger de manière informelle sur la coopération décentralisée, témoigner de son expérience, montrer l’intérêt d’un tel engagement, faire le lien avec d’autres thématiques et problématiques (changement climatique, éduction à l’environnement, intégration, création de liens socio-culturels, rayonnement, dynamisme associatif, développement du territoire, valorisation des ressources humaine etc.).

 « L’élu de l’eau » peut bien sûr s’appuyer sur le pS-Eau, qui lui fournira un ensemble d’outils pour étayer son argumentaire, et lui donnera l’occasion d’intervenir lors de rencontres sur la thématique, et d’illustrer par son témoignage des documents de communication.

Le pS-Eau accompagnera aussi les « élus de l’eau » qui le souhaitent dans l’organisation de réunions rassemblant des élus de son territoire, et dans lesquelles il pourra se faire le porte-parole de messages forts de solidarité pour l’accès de tous à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays en développement.

Les élus de l’eau qui s’engagent seront fortement valorisés sur le site web du pS-Eau et ses différents outils de communication, à échelle locale, nationale et internationale.
 

La Charte

Si un élu est convaincu de l’intérêt de la démarche et souhaite devenir « élu de l’eau », il pourra alors signer la Charte des « élus de l’eau ». A travers la signature de cette charte, les élus s’engagent à diffuser les grands messages clés qui seront partagés et portés par chacun sous cette bannière. Ce sont des messages forts, généraux, auxquels nous souhaitons que les élus adhèrent pour véhiculer une approche partagée de la coopération décentralisée dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. Cette charte rassemble les « élus de l’eau » qui la signent autour de valeurs communes, qui dépassent les clivages politiques. C’est ce qui les lie autour d’un objectif de solidarité commun.

> Télécharger la Charte des « élus de l'eau »
 

Qui peut être élu de l’eau ?

Tout élu en cours de mandat, engagé pour la solidarité internationale dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, et souhaitant porter les valeurs défendues par la Charte des élus de l’eau, peut devenir élu de l’eau, quelque soit la taille de sa collectivité, sa couleur politique ou la teneur de son engagement. La cause a besoin de relais sur tout le territoire, peu importe leur envergure, et ne saurait souffrir de quelconques clivages politiques. Les messages inscrits dans la Charte des élus de l’eau sont suffisamment larges et universels pour être partagés par tous.

Retrouver les élus de l'eau signataires

 

La campagne des "élus de l'eau" a été lancée
lors d'un évènement pour l'anniversaire de la Loi Oudin-Santini le 17 Juin 2015

 


Contact:

Pierre-Marie GRONDIN
01 53 34 91 26
grondin@pseau.org