retour imprimer Aide Situer sur une carte
Accès à l'eau pour 7 villages isolés situés autour de Mahajanga 

Géolocalisation


Lieu: Mahajanga [Boeny / Mahajanga I] - Madagascar

Dates: 2003 : 48 mois


M. ouvrage: - Communes rurales pour tout ce qui concerne les
réalisations en brousse,
- Education nationale pour les blocs sanitaires dans les écoles de Mahajunga.

Partenaires
  AE Seine-Normandie Nanterre
  Ecoles du Monde Paris
  EHT Mahajanga
  Grand Lyon Lyon
  SEDIF Paris
  Taratra Antananarivo
  VEOLIA Eau Lyon

Budget global:
307.054 €

Contexte:
Contexte Général :
Dans la région de Mahajunga au Nord Ouest de l'île de Madagascar, beaucoup de villages sont isolés dans la brousse et la présence des pouvoirs publics y est très limitée. Par conséquent, ces villages n'avaient aucunes infrastructures ni pour l'éducation des enfants (écoles) ni pour l'accès à l'eau et à l'assainissement.

Contexte hydrogéologique :
La nappe des alluvions: nappe superficielle pouvant être captée à faible profondeur. Toutefois l'eau est en générale de mauvaise qualité, riche en fer, pouvant avoir un goût fade, avec une mauvaise odeur; L'eau peut être salée dans les zones où existent des remontées de la marée.
:La nappe des sables des plages: Cette nappe se rencontre à faible profondeur. Sous fort pompage, elle risque l'invasion marine et donne de l'eau salée.
La nappe des formations de surface ou carapaces sableuses: nappe facilement exploitable par des puits peu profonds. L'eau peut être de mauvaise qualité car elle est exposée à la pollution de surface, et la pérennité n'est pas garantie en saison sèche.
La nappe de l'éocène moyen (calcaire et marne) : Dans cette formation la perméabilité est mauvaise et les débits seront faibles; de 2 à 3m3 / h.

Historique:
Depuis 1997, l'association EDM est présente à Madagascar et mène des projets de scolarisation et de développement en zone rurale. La principale motivation est d’éviter la migration des populations des villages vers les bidonvilles des grandes métropoles.
Dans la région de Mahajunga, l'association EDM s'est concentrée, au départ, sur 7 villages isolés qui ont été choisis avec les autorités malgaches.
Les objectifs de son action sont de scolariser les enfants et de fixer les populations dans leurs villages. Pour avoir une chance d'y parvenir il faut aborder successivement tous les domaines: écoles, eau, santé, agriculture et recherche de développement économique.
Avec l'apparition d'opportunités de financements plus importants, l'association a décidé "d'essaimer" vers les villages avoisinants en proposant uniquement puits et latrines, puis éventuellement plus tard une aide à la création d'écoles, des visites sanitaires et une aide alimentaire aux enfants.

Objectifs:
- Faciliter la sédentarisation des populations par l'accès à l'eau et à l'assainissement.

Description de l'action:
Plan d'action général
L'action de l'ONG se développe en trois phases :
- Une phase 1, axée prioritairement sur la scolarisation des enfants.
- Une phase 2, axée sur l'aide au développement du village en s'appuyant sur les enfants issus de l'école et les villageois volontaires.
- Une phase 3, retrait de l'ONG par secteur et soutien sous forme de mise à disposition de conseils à la demande des représentants et associations de villageois.

Toute infrastructure nouvelle est réalisée à la demande des villageois. Ecoles du Monde se charge d'organiser le fonctionnement, de trouver les financements, et assure une part dégressive dans le temps des frais de fonctionnement.
Les villageois participent par des travaux lors de la réalisation et par une prise en charge progressive des frais de service et de maintenance.

Action de développement économique et de pérennisation
Jusqu'en 2006, les ouvrages étaient réalisés, soit par des ouvriers directement sous la direction des cadres de l'ONG, soit par des entreprises sous-traitantes. Aucune de ces deux formules n'a donné entière satisfaction : la réalisation directe prend beaucoup de temps au personnel de l'ONG et complique la comptabilité, la sous-traitance a souvent été décevante car les entreprises choisies n'avaient pas la compétence voulue ou quand elles l'avaient, n'avaient ni la pratique des travaux dans ces régions reculées ni le souci de former les villageois à la bonne gestion des ouvrages: sensibilisation à l'hygiène, aide à la création de comités Eau, assistance à l'entretien des ouvrages.
Ces constatations ont conduit EDM à s'engager dans la création d'une entreprise spécialisée, capable de mener toutes ces activités. Cette décision s'inscrit de plus dans les objectifs de l'ONG qui cherche à favoriser le développement d'activités économiques dans la région et à créer des emplois.
En préparation à ces objectifs EdM a financé depuis deux ans la formation de villageois à l'hydraulique pour que ces villageois puissent trouver du travail auprès de cette entreprise.

Partenaires: Direction de l'hydraulique
Financeurs: SEDIF Syndicat des Eaux d'Ile de France
Grand Lyon
Veolia
AESN Agence de l'Eau de Seine Normandie
Bénéficiaires: 4.500 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: rural


Source:
EDM
Grand Lyon

Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau , Fonds privés (fondations, f. d'entreprise)

Organismes et Contacts

Eau et Hygiène pour Tous lire plus... Villa Sandro Bazary kely Sotema Mahajanga
401  Mahajanga
Madagascar
Tél.: 261 32 41 89 657
William Rakotorahalahy
Directeur
Migrations & Développement lire plus... 42 Boulevard d'Annam
BP 186
13016  Marseille
France
Tél.: +33 4 95 06 80 20
Fax: +33 4 91 46 47 36
  md.france[à]migdev.org
http://
Jacques Sibony
Responsable du volet "Eau" de l'association Migrations & Développement (M&D)
email: jacques.sibony[à]gmail.com
   © pS-Eau 2019