retour imprimer Aide Situer sur une carte
Amélioration des services communautaires sur les sites de sédentarisation des populations nomades dans les communes de N'Gourti et Tesker, au Niger. 

Géolocalisation
Lieu: Ngourti

[Diffa / N'Gourti] - Niger

Dates: 2006 : 11 mois


M. ouvrage: Communes rurales de Tesker et de N’Gourti

Partenaires
  AVSF Lyon
  Commission Européenne Bruxelles
  Grand Lyon Lyon
  VEOLIA Eau Lyon

Budget global:
69.188 €

Contexte:
La zone sahélienne du Niger est à vocation agro pastorale. C'est une terre semi-aride, à l'herbe rase parsemée d'arbustes et d'épineux où cohabitent pasteurs et agriculteurs. Dans cette zone les pluies peuvent atteindre au maximum 600 mm, réparties sur deux ou trois mois.
L'élevage extensif pratiqué en majorité par des éleveurs transhumants constitue la deuxième activité économique du pays.

Les communes rurales de N'Gourti et de Tesker sont situées au Nord-est du Niger et ont respectivement 98000 km² et 75000 km² de superficie. Elles recouvrent un espace géographique "saharien" homogène du point de vue des ressources naturelles, et des systèmes de production animale pastoraux. Les éleveurs, en grande majorité de dromadaires, optimisent la gestion des ressources pastorales par la transhumance, à partir de terroirs d'attache vers des aires géographiques plus ou moins éloignées en fonction des variations interannuelles et spatiales des pluies.

Les pasteurs de cette zone sont confrontés à la diminution des ressources pastorales et à l'ensablement qui pose des problèmes réels à la régénération des ressources fourragères et aux conditions d'exhaure de l'eau (ensablement des puits).

Dans ces zones enclavées, situées à plus d'une journée de dromadaire des premiers villages sédentaires, les pasteurs accèdent difficilement aux services communautaires comme l'eau potable, l'éducation et la santé humaine, mais rencontrent aussi des difficultés pour accéder au marché (ventes de la production animale, achats des céréales et autres denrées à la base de l'alimentation). Par ailleurs, ces zones faiblement peuplées ne bénéficient que d'une très faible intervention de l'Etat.

De manière générale, les familles s'approvisionnent en eau de boisson au niveau des puits pastoraux, source de contamination importante.

Par conséquent, ces sites de sédentarisation se consolident par l'amélioration des services communautaires et notamment l'accès à l'eau potable.
De cette manière les communautés pastorales peuvent accéder plus facilement aux services, et aussi installer de manière temporaire, puis définitive, une partie de la famille dans des situations d'urgence ou de précarité.

Historique:
VSF-CICDA exécute au Niger le Projet de Sécurisation des Systèmes Pastoraux N’Gourti-Termit (PSSP) qui a pour objectif général d'améliorer la sécurité alimentaire des populations nomades. Ce projet est financé par l’Union Européenne et intervient plus précisément dans les communes rurales de Tesker et de N’Gourti, mises en place tout récemment dans le cadre du processus de la décentralisation. VSF-CICDA, à travers le PSSP, appuie ces deux communes dans la mise en œuvre de leur Plan de Développement Communal (PDC).
Dans ce cadre, l'association a identifié un micro projet d’hydraulique à usage domestique dans les communes de N’Gourti et Tesker qu'elle a combiné à son action principale de développement économique local en faveur des éleveurs transhumants de la région.

Objectifs:
Améliorer l’approvisionnement en eau potable et stimuler le commerce de bétail au niveau de deux sites d’approvisionnement des populations nomades de N’Gourti et Tesker.

Description de l'action:
Mise en oeuvre
•La mise en place et la formation des comités de gestion,
•Une visite technique des sites d'implantation,
•L'élaboration du dossier d'appel d'offre,
•Le choix du prestataire,
•La contractualisation avec le prestataire,
•La mise en chantier des ouvrages,
•Le suivi des travaux,
•Réceptions des ouvrages,
•Suivi et accompagnement des comités de gestion sur la durée du PSSP (soit au moins 14 mois).

La stratégie de mise en œuvre consiste à impliquer le conseil communal dans la maîtrise d'ouvrage. La population participera également physiquement et financièrement à la réalisation des forages et des aires d'abattages. Enfin, le projet PSSP accompagnera la commune dans la gestion des ouvrages par des actions de renforcement des capacités, avant et après la réalisation.

Partenaires techniques: Direction régionale de l'Hydraulique de Zinder
Direction Départementale de l'Hydraulique de N'Guigmi
Entreprise ETPB
Entreprise EFEOH (1ère entreprise pour Boultoum)
Entreprise EMMS (2ème entreprise pour Boultoum)
Financeurs: Union Européenne
Grand Lyon (Fonds Eau de Solidarité)
Bénéficiaires: 20.000 bénéficiaires.
La réalisation des forages se fera à N’Gourti, chef lieu de la commune de N’Gourti et à Boultoum, marché à bétail et de ravitaillement le plus proche (80 km au sud de Tesker) fréquenté par les populations pastorales de la commune de Tesker.
Ces 2 sites sédentaires représente un point de ravitaillement et le marché à bétail le plus proche d’environ 2000 à 3000 familles de pasteurs sur Boultoum, et plus de 4000 familles sur N’Gourti.

Les familles sédentarisées en permanence, sont peu nombreuses puisque l’activité économique et les services sont restreints (environ 100 familles sur Boultoum et 200 familles sur N’Gourti).

C'est à dire environ 6000 familles y compris les transhumants.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: eau potable , hygiène
Milieu d’intervention: rural


Source:
Grand Lyon
VSF-CICDA

Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Union Européenne , Fonds privés (fondations, f. d'entreprise)

Organismes et Contacts

Perdus de vue lire plus...
France
   © pS-Eau 2021