retour imprimer

Valorisation des déchets fermentescibles à Antananarivo



Solution et innovation pour une gestion déficiente des déchets ? Réflexion sur une capitale pauvre d’Afrique
rapport Oct 2015 ; 94 pages
Ed. Gevalor -
Téléchargeable sous format: PdF (7 720 ko)
Résumé:
Le cas d’Antananarivo est intéressant pour étudier les dispositifs de valorisation des déchets et leurs possibilités d’insertion dans un système de gestion intégrée à deux égards. D’abord parce que les opportunités de valorisation nombreuses ont été saisies par le secteur informel et des entreprises de recyclage de petite et moyenne taille. Ensuite parce que dans ce contexte, une opportunité a retenu particulièrement notre attention du fait des interactions formel/ informel qui ont pu être identifiées : il s’agit de la filière de valorisation des déchets fermentescibles. Dans ce cadre particulier (filières de valorisation aux mains de l’informel et gestion des déchets défaillante) le rapport montre que ce dispositif potentiel apparaît comme une innovation en permettant, à court ou moyen terme de concilier impératifs de gestion et opportunité de valorisation, dans la mesure où la part des déchets fermentescibles est très élevée (70%) comparée à d’autres villes d’Afrique.

Mots clefs:

déchets solides (DT) (OP) , urbain (DT) (OP)

Pays concerné:

Madagascar (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

Gevalor -
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021