retour imprimer

Les initiatives françaises en faveur des populations défavorisées dans le domaine de l'eau


TSM n°10 -octobre 2001
rapport coll. Techniques Sciences Méthodes Oct 2002
Ed. ASTEE - Nanterre ; Issn: 0299-7258
Résumé:
Avant propos

La coopération décentralisée française dans le domaine de l'eau au service des pauvres

Trois associations - le Programme Solidarité Eau (PSEau), l'Association pour la Diffusion des Techniques Municipales (ADITEM), et Hydraulique Sans Frontière (HSF), nous parlent de l'importance de la concertation, de la mise en relation et de l'information réciproque (PSEau), mais aussi de la formation et du partenariat (ADITEM); HSF souligne que "les ONG ne doivent pas garder le monopole de la solidarité" et ont à renforcer leur coopération mutuelle .
Le Département du Val-de-Marne insiste sur l'importance du partenariat et met en relation municipalités et hôpitaux du Val-de-Marne, avec la Toscane et la Commission Européenne , au service de projets d'hygiène publique au Vietnam par exemple .
Deux groupes privés "professionnels du service public et de l'eau" (Vivendi et Lyonnaise/Ondeo), initialement sollicités sur l'aide d'urgence (suite aux cyclones en Amérique centrale et aux conflits armés en Afrique centrale et dans les Balkans , notamment), s'appuient de plus en plus sur des ONG françaises et locales pour apporter des solutions durables à la desserte en eau potable de bidonvilles et quartiers défavorisés, en explorant avec les grands bailleurs de fonds et les États toutes les formes prospectives de partenariat public/privé/société civile, en Afrique du Sud et en Amérique latine notamment.
Ils ne renoncent pas pour autant à l'aide d'urgence, et n'attendent que la coordination de l'Etat français pour mettre en commun leurs capacités respectives sur ce domaine.
La Société Anonyme de Gestion des Eaux de Paris (SAGEP) témoigne de son "évolution naturelle vers l'aide humanitaire", en lien avec les associations de migrants sahéliens de la Ville de Paris ( principaux bailleurs de fonds des projets conduits dans leurs villages !); elle travaille également au Laos en partenariat avec la ville de Bruxelles, l'Union Européenne et diverses ONG, accueille et forme sur ses installations des centaines de stagiaires de pays émergents, y associant même les enfants des écoles de l'agglomération par ses "classes d'eau". .
Le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France (SEDIF) voue un tel attachement à son programme de solidarité qu'il vient de passer de 1 à 2 centimes/m3 distribué sa contribution humanitaire; il s'investit dans 16 pays d'Afrique et d'Asie du sud est notamment, au côté de 25 ONG et d'autres bailleurs de fonds.

Cet élan humanitaire de certains membres de son comité de bassin a contaminé l'Agence de l'eau Seine-Normandie (AESN), dont le VIIème programme aura soutenu plus de 35 partenaires français - associations et collectivités locales- présents sur 4 continents, dont l' ensemble des acteurs précités; et l'actuel projet de Loi sur l'eau prévoit la possibilité d'extension de cette démarche aux 6 agences de l'eau françaises .
Ces témoins s'accordent sur d'autres points: au regard de l'immensité des besoins, leurs efforts s'apparentent à des gouttes d'eau; au niveau mondial, l'aide publique au développement a connu une baisse notable durant la dernière décennie et le secteur de l'eau ne fait pas exception, en dépit de la multiplication spectaculaire des engagements de plus en plus ambitieux de la communauté internationale sur le sujet, depuis la conférence de Dublin et le sommet de la Terre de Rio il y 10 ans, jusqu'au Forum mondial de l'eau de La Haye en mars 2000 .
Observons cependant que ces quelques articles ne prétendent d'aucune manière à présenter exhaustivement la coopération décentralisée de la France, dont le champ déborde largement celui de l'eau, et englobe des milliers d'acteurs silencieux - collectivités locales et associations d'aide au développement - . l'AGHTM, qui vient de créer une commission internationale, souhaite recueillir les retours d'expérience complémentaires de ces acteurs, et leur ouvre largement les colonnes de TSM, sur l'ensemble de ses domaines d'activités (eau, déchets, air, hygiène publique, etc.).
Notons aussi l'humilité et la concordance frappantes des témoignages sur l'importance du décloisonnement, de la concertation et du partenariat entre acteurs français ou "du nord", et des retours d'expérience en terme d'implication des communautés de base concernées dans les processus de développement, par exemple: nous sommes enfin sortis du temps des recettes miracles, clivages sectoriels et autres querelles de chapelle entre les différentes catégories d'acteurs impliqués (secteurs associatif / privé / Ètat / collectivités locales ; techniciens / économistes / sociologues…); il est soulageant de constater que tous recherchent les indispensables complémentarités et compétences externes pour tenter de relever les défis du développement .
Il nous revient enfin de saluer l'importance éthique et l'exemplarité des démarches présentées dans ces articles, qui traduisent la haute valeur humaine de personnels qui s'engagent spontanément et gratuitement, à l'opposé des sentiers battus de l'intérêt privé ou commercial, et entraînent dans leur élan leurs entreprises ou services d'eau et d'assainissement.
Aux auteurs ou personnels cités dans ces articles comme aux autres témoins silencieux de la coopération décentralisée du secteur de l'eau, à tous ces hommes et ces femmes qui manifestent ainsi leur solidarité sur le terrain ou dans les tâches ingrates du support administratif en France, nous dirons simplement notre admiration pour la contagion vertueuse dont ils sont porteurs, notamment dans leurs milieux de travail, bien souvent à leur insu.

Denis BALLAY - Président de l'AGHTM
Pierre-Alain ROCHE - Directeur de l'Agence de l'eau Seine Normandie

Mots clefs:

alimentation en eau saine (DT) (OP) , assainissement (DT) (OP) , coopération décentralisée (DT) (OP) , petits centres (DT) (OP) , population à faible revenus (DT) (OP) , urbain (DT) (OP)

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021