retour imprimer

Les toilettes publiques. Un droit à mieux aménager


article Mar 2009 ; 12 pages ; Droit social, n° 1, 2009, pp. 103-110.
Aut. Julien Damon
Ed. PUF - Paris
Téléchargeable sous format: PdF (80 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
Le thème de cet article est, en quelque sorte, le « droit de miction », le « droit de pisser » ou le « droit de se soulager ». Les expressions peuvent, au premier abord, choquer ou au moins étonner. Le propos, qui prête assurément au comique troupier et à la plaisanterie graveleuse, n’en est pas moins grave. Saugrenue et insolite, mais aussi concrète et incarnée, la question des toilettes publiques relève du droit et de l’aménagement des espaces publics. Si des progrès sont repérables ces dernières années, notamment en ce qui concerne la gratuité des services parisiens, le sujet n’en reste pas moins d’importance, révélateur d’inégalités manifestes et terrain de possibles innovations.
Les évolutions des w.-c., toilettes publiques, sanisettes, et autres latrines ne constituent en rien un problème annexe ou marginal. Au contraire – et chacun a certainement pu en faire un jour l’expérience – il s’agit d’un thème important de la vie quotidienne, différenciant clairement les hommes des femmes, les jeunes des vieux, les riches des pauvres, les handicapés des autres, ceux qui ont un logement de ceux qui n’en disposent pas. L’implantation et l’organisation des toilettes publiques constituent un problème crucial pour les corps humains dans les environnements urbains contemporains. L’accès aux services et équipements qui assurent la possibilité d’exercice de ce « droit » - qui, formellement, n’en est pas véritablement un – est une composante non négligeable, mais toujours seconde, de la gestion urbaine.

Mots clefs:

accès à l'assainissement (DT) (OP) , bloc sanitaire public (DT) (OP) , latrine, toilettes (DT) (OP)

Pays concerné:

France (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

PUF - Presse Universitaire de France - Paris
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2020