retour imprimer

Quelle est la qualité microbienne de l'eau en Afrique?



What is the microbial quality of drinking water in Africa? note Jan 2018 ; 2 pages ,
Ed. Aquaya - San Anselmo
Téléchargeable sous format: PdF (2 630 ko) PdF (2 630 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Résumé:
Afin d’évaluer la qualité microbienne des différents types de points d’eau en Afrique subsaharienne ainsi que les mesures correctives prises en cas de contamination, les chercheurs d’Aquaya ont établi et analysé la plus grande base de données concernant la qualité de l’eau de boisson sur le continent.
Principales conclusions:
1_ Les réseaux canalisés sont la source d’eau ayant le plus faible niveau de bactéries indicatrices de contamination fécale (BIF).
2_ Un grand nombre de points d’eau dits « améliorés » se sont révélés contenir des indicateurs de contamination fécale. Par exemple, les puits protégés (« améliorés ») étaient aussi fréquemment contaminés que les puits et sources non-protégés (« non-améliorés »).
3_ Par conséquent, seules des analyses microbiologiques, et non le type de point d’eau, peuvent établir la potabilité. Toutefois, le type de point d’eau demeure un indicateur utile du niveau de contamination.
4_ En cas de contamination, la réponse typique des sociétés d’eau consiste à purger et désinfecter les canalisations et réservoirs. En revanche, la mesure corrective principale des organismes de vigilance sanitaire consiste à sensibiliser les usagers aux bonnes pratiques de traitement et de stockage de l’eau à domicile.
Abstract:
To assess the current state of drinking water quality in sub-Saharan Africa, how it varies by source type, and how institutions respond to contamination events, Aquaya researchers published an analysis of the largest dataset ever compiled on microbial drinking water quality on the continent.
Key findings:
1_ Of all drinking water sources, piped supplies had the lowest level of fecal indicator bacteria.
2_ A substantial fraction of improved water sources tested positive for indicators of fecal contamination, with protected dug wells being as frequently contaminated as unimproved springs and wells.
3_ Therefore, source type is not a substitute for water quality measurements, although it is still a useful indicator.
4_ For water suppliers, remedial actions included flushing and disinfecting pipelines and tanks. In contrast, for surveillance agencies the main remedial action was to educate consumers on household water treatment and storage.

Mots clefs:

Afrique (DT) (OP) , qualité des eaux (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

Aquaya - The Aquaya Institute - San Anselmo - Etats Unis
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2020