retour imprimer

Approche innovante de planification de la gestion des boues de vidange



Vers un assainissement urbain durable en Afrique Subsaharienne
Thèse de doctorat à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne
thèse May 2006 ; 360 pages
Aut. Halidou Koanda
Ed. EPFL - Lausanne EAA - Ouagadougou
Téléchargeable sous format: PdF (3 420 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
En Afrique subsaharienne, l'assainissement des excrétas et eaux usées en milieu urbain est caractérisé par la prédominance d'un traitement autonome (latrines, fosses septiques). Ces installations produisent des boues dont les quantités sont de plus en plus impressionnantes et inquiétantes. Cette situation favorise les déversements des déchets dans l'environnement urbain ou l'utilisation des boues de vidange non traitées en agriculture. Cette question est quasi absente des schémas de planification de l'assainissement urbain.
L'objectif de la recherche est de développer une approche innovante de planification stratégique pour une gestion durable des boues de vidange en milieu urbain, de sorte à minimiser les risques sur la santé et l'environnement. L'étude se focalise sur l'implication des parties prenantes, les perceptions des populations d'une évacuation améliorée des boues de vidange et les conditions d'éclosion d'un secteur privé dynamique dans la collecte et le transport des boues. Ces trois aspects forment les trois piliers de la démarche méthodologique adoptée dans le document.
La commune de Ouahigouya au Burkina Faso, peuplée d'environ 65 000 habitants, a servi de site pilote pour initier, réaliser et valider cette méthode. L'approche s'est appuyée sur la combinaison entre l'analyse des parties prenantes et les techniques des approches participatives (groupes focaux, ateliers, discussions informelles).
L'étude montre que la volonté d'améliorer l'évacuation des boues de vidange par les populations dépend fortement des facteurs psychosociologiques tels que les attitudes et les convictions concernant une gestion améliorée, de la pression sociale exercée sur le ménage par le voisinage, ainsi que des coûts subjectifs et des bénéfices attendus de l'amélioration. L'étude révèle aussi que, dans une ville de moins de 60 000 habitants, la rentabilité financière de la collecte et du transport des boues de vidange s'améliore si les opérateurs adoptent des outils modernes de gestion et élargissent leurs activités aux agglomérations environnantes.

Mots clefs:

assainissement (CI) (DT) (OP) , boues (gestion des ) (CI) (DT) (OP) , urbain (CI) (DT) (OP)

Pays concerné:

Burkina Faso (CI) (DT) (OP)

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021