retour imprimer

Gouvernance et conflits de l'eau à Buenos Aires



note Nov 2012 ; 15 pages
Ed. Ens Paris - Paris
Téléchargeable sous format: PdF (1 100 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Résumé:
Si en 1993 la concession des services d’eau et d’assainissement à Buenos Aires au consortium international d’Aguas Argentinas (mené par la Lyonnaise des eaux) fût présentée par les instances internationales comme un « modèle » pour les pays en développement, l’échec de cette concession, sanctionné en 2006 par la rupture du contrat par le gouvernement argentin, l’érige plutôt en contre-exemple de réussite. Or, une analyse sous l’angle de la gouvernance, entendue comme « l’ensemble des processus de coordination d’acteurs, groupes sociaux et institutions visant la réalisation de projets urbains collectivement négociés » (Dubresson, Jaglin, 2005), nous invite à dépasser les débats sur les bienfaits/méfaits de la privatisation, pour mieux comprendre les enjeux révélés par les conflits de l’eau à Buenos Aires.
Il nous faudra donc comprendre en amont le contexte dans lequel s’inscrit la concession d’Aguas Argentinas, et les modalités de sa mise en œuvre. En analysant les conflits auxquels elle s’est heurtée, nous verrons quels sont les enjeux qui ont cristallisé l’opposition à la concession. Il s’agira enfin d’analyser les recompositions du jeu d’acteurs provoquées par le conflit.

Mot clef:

marchandisation, privatisation (CI) (DT) (OP)

Pays concerné:

Argentine (CI) (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

Ens Paris - École Normale Supérieure - Paris
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021