retour imprimer

L'eau du robinet est-elle différente de l'eau en bouteille ?


note coll. Méli Mélo Jan 2015 ; 14 pages
Aut. Elodie Brelot & Bernard Chocat
Ed. GRAIE - Villeurbanne
Téléchargeable sous format: PdF (1 520 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Résumé:
En France, l’eau du robinet est probablement le produit alimentaire dont la qualité est la plus contrôlée. Pourtant, certaines personnes s’en méfient ou se disent gênées par le goût de chlore, ce qui les conduit à préférer consommer des eaux en bouteilles. Pour d’autres, qui font toute confiance à l’eau du robinet, l’orientation vers l’eau en bouteille est guidée par un choix gustatif à cause de la forte concentration en sels minéraux de certaines d’entre-elles ou des bulles de gaz des eaux pétillantes. Ce dossier démêle la part de réalité et de phantasme afin de permettre un choix plus raisonné de son eau de boisson.
Sur le plan réglementaire, il n’existe que deux types d’eau : les « eaux minérales naturelles » (EMN) qui ne représentent que certaines eaux en bouteille et les eaux destinées à la consommation humaines (EDCH) qui comprennent les eaux distribuées au robinet par les réseaux publics ainsi que certaines eaux en bouteilles qualifiées notamment d’eaux de source.
Il n’existe donc aucune différence de qualité sanitaire entre les eaux distribuées par les réseaux publics et les EDCH vendues en bouteille qui doivent satisfaire exactement les mêmes contraintes de qualité.

Mot clef:

qualité des eaux (DT) (OP)

Pays concerné:

France (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

GRAIE - Groupe de recherche Rhône-Alpes sur les infrastructures et l'eau - Villeurbanne
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2020