retour imprimer

Le coût réel de la fourniture de services essentiels et son partage - Leçons de trois villes en développement



The real cost of basic service provision and its sharing – Lessons from three developing cities
note Sep 2016 ; 4 pages , ; Issue Briefs, n°9
Aut. Laure Criqui & Claude de Miras
Ed. IDDRI - Paris
Téléchargeable sous format: PdF (80 ko) PdF (80 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
Partant de la notion de recouvrement durable des coûts de l’eau par différents acteurs, il visait à étudier les enjeux de gouvernance et de financement sur le long terme. Trois études empiriques (Niger, Vientiane-Laos et Casablanca-Maroc) ont mis au jour les modalités concrètes de formation et de partage des coûts. Cet Issue Brief présente les résultats de cette recherche, et notamment le fait que les conditions politiques, institutionnelles et territoriales sont décisives pour un financement durable des services essentiels.
MESSAGES CLÉS
• Le principe du recouvrement total des coûts par les tarifs est illusoire : si des tarifs progressifs permettent des péréquations entre usagers et assurent l’exploitation des réseaux, les investissements proviennent de préfinancements extérieurs, qui diluent dans le temps la charge des coûts.
• Au-delà du statut public ou privé de l’opérateur de services et des montants d’investissements à mobiliser, la gouvernance du secteur et les modalités de gestion des opérateurs sont décisives pour assurer l’efficacité du secteur, voire identifier des gisements de ressources.
• Les conditions institutionnelles et sociales d’un territoire, le caractère informel de l’urbanisation et de la gouvernance locale engendrent des surcoûts qui, à défaut d’être pris en compte, obèrent l’équilibre complet et de long terme du financement.
• Des études empiriques sur les composantes de ces coûts permettraient de mieux anticiper les besoins réels sur le long terme, et d’intégrer les externalités territoriales dans les plans de financement.
Abstract:
IDDRI and IRD conducted between 2009 and 2012 a research programme on the full cost of basic services in developing cities. Based on the concept of sustainable water cost recovery by various actors, it aimed at studying the issues of governance and financing in the long term. Three empirical studies (Niger, Vientiane-Laos and Casablanca-Morocco) have highlighted the actual formation and sharing modalities of the costs. This Brief presents the results of this research programme, and particularly the fact that political, institutional and territorial conditions are decisive for sustainable financing of basic services.

Mots clefs:

coûts, prix, tarifs (CI) (DT) (OP) , services essentiels (CI) (DT) (OP)

Pays concernés:

Laos (CI) (DT) (OP) , Maroc (CI) (DT) (OP) , Niger (CI) (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

IDDRI - Institut du développement durable et des relations internationales - Paris
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2022