retour imprimer

Une innovation dans la gestion de l'eau potable dans les quartiers précaires de Port-au-Prince : expérimentation, tentatives d'institutionnalisation et d'adaptation aux crises



note Jan 2014
Aut. Emilie Barrau
Ed. Institut Veolia Environnement - Paris
Téléchargeable sous format: PdF (430 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
L’objectif de cet article est de présenter et d’interroger une innovation institutionnelle qui a permis à partir de 1995 le développement d’un service public de l’eau potable dans les quartiers précaires ou « bidonvilles » de Port-au-Prince. Cette innovation a consisté à mettre en place un système de distribution d’eau par bornes fontaines publiques payantes, alimentées via le réseau primaire public et géré par délégation communautaire. En plus de 15 ans, cette forme de délégation communautaire a abouti à la constitution de plus de 50 comités de gestion alimentant environ 800 000 habitants. Cette expérience est remarquable au sens où elle fait preuve de la possibilité d’assurer un service public de l’eau des quartiers considérés « de non droit » de la capitale haïtienne, en couplant raccordement au réseau public et gestion déléguée à des comités locaux. Elle s’est néanmoins heurtée aux limites du contexte haïtien, dans un premier temps ses fragilités structurelles et l’instabilité des institutions publiques, puis les conséquences du séisme du 12 janvier 2010.

Mots clefs:

gestion - management (DT) (OP) , péri-urbain (DT) (OP)

Pays concerné:

Haïti (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

Institut Veolia Environnement - Paris
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021