retour imprimer

La coopération décentralisée : un levier pour la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes



thèse Feb 2012 ; 53 pages
Aut. Evelyne Sagon
Ed.
Sorbonne Université - Paris Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle - Paris
Téléchargeable sous format: PdF (400 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
"La coopération décentralisée s’inscrit dans le mouvement de décentralisation des années 1980 et devient dès lors, partie intégrante des politiques du développement international. Elle nécessite d’intégrer les principes d’égalité entre femmes et hommes, de sorte que les avantages potentiels de la décentralisation puissent bénéficier à parts égales tant aux uns qu’aux autres. Or, force est de constater que là aussi, les résistances sont fortes.
- Dans une première partie, après avoir étudié comment l’approche de genre est intégrée dans les politiques publiques nationales, nous nous demanderons en quoi il est utile d’intégrer cette approche dans les politiques, les programmes et les projets. Nous porterons ensuite un regard sur la place des femmes dans la décentralisation et terminerons cette partie par un bref panorama de la coopération décentralisée.
- Dans une deuxième partie, nous verrons pourquoi et comment l’approche de genre peine à s’inscrire dans les structures et les programmes de coopération décentralisée de la Région Franche-Comté. Puis, à la lumière d’une expérience régionale relativement récente et isolée, celle du Conseil Régional de Picardie, nous noterons qu’une convergence de partenaires locaux, associée à une volonté politique déterminée et des moyens adéquats, sont des atouts considérables pour intégrer l’approche de genre au bénéfice du développement économique local d’une région."

Mots clefs:

coopération décentralisée (DT) (OP) , genre (DT) (OP)

Editeurs/Diffuseurs:

Sorbonne Université - Paris
    

Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle - Paris
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021