retour imprimer

Ilha das Flores



L'ile aux fleurs
film video internet May 1989 ; Durée: 12 min.
Aut. Jorge Furtado
Ed.
Casa de Cinema - Porto Alegre
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
les douze minutes de L’Île aux Fleurs, dévastateur court métrage avant-gardiste de Jorge Furtado, n’ont pas pris une ride. Tous ceux qui l’ont vu (et bien souvent revu ad nauseam) le savent: en dévoiler les rouages serait le trahir et mettre à mal l’effet de surprise qui régit le film. Et puis, comment résumer ces douze minutes? On pourrait, par exemple, choisir comme fil rouge, la tomate, et dire que ce film montre l'itinéraire de ce "végétal, plante de la famille des solanacées", de sa cueillette jusqu'à sa consommation en passant par sa vente et sa préparation culinaire. Les mauvaises tomates sont jetées aux ordures, et finissent dans la décharge de l'Île aux Fleurs. Dès lors, que faire? Résumer les choses par le pitch malin suivant, archi-usité sur Internet: "Une tomate est plantée, récoltée, vendue avant de finir à la décharge de l'Île aux Fleurs parmi les porcs, les femmes et les enfants. Quelle différence y a-t-il entre les tomates, les porcs et les êtres humains?". Ici, on en dit à la fois trop et pas assez...
Abstract:
The ironic, heartbreaking and acid "saga" of a spoiled tomato: from the plantation of a "Nisei" (Brazilian with Japanese origins); to a supermarket; to a consumer's kitchen to become sauce of a pork meat; to the garbage can since it is spoiled for the consumption; to a garbage truck to be dumped in a garbage dump in "Ilha das Flores"; to the selection of nutriment for pigs by the employees of a pigs breeder; to become food for poor Brazilian people.

Mots clefs:

économies (CI) (DT) (OP) , marchandisation, privatisation (CI) (DT) (OP) , sensibilisation (CI) (DT) (OP)

Pays concerné:

Brésil (CI) (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

Casa de Cinema - Porto Alegre - Brésil
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021