retour imprimer

Les projets du petit cycle de l'eau au regard des extensions urbaines dans des villes de pays du Sud et de l'Est de la Méditerranée Services publics, services essentiels ou services urbains ?



thèse Oct 2009 ; 96 pages ; Thèse professionnelle du Mastère Spécialisé en Ingénierie et Gestion de l’Environnement
Aut. Anne Burlat
Ed. Académie de l'eau - Nanterre ISTED - La Défense ISIGE - Fontainebleau
Téléchargeable sous format: PdF (8 580 ko)
Résumé:
Cette étude menée pour l’Académie de l’eau et l’ISTED, avait pour objectif d’identifier les relations observables entre les projets du petit cycle de l’eau et le développement des extensions urbaines, dans quatre villes de pays méditerranéens, Casablanca, Tanger, Tripoli et Tunis. La réflexion, construite à partir d’entretiens effectués avec des acteurs de ces projets, tend à montrer d’une part le développement par projets d’opportunités pour des extensions urbaines bicéphales : des projets d’investisseurs s’imposent au territoire, et des lotissements irréguliers, s’édifient puis s’imposent aux autorités. D’autre part, le développement de l’assainissement implique en amont une définition du domaine public, ce qui a, dans les quartiers irréguliers, transformé le problème posé aux opérateurs. Ainsi, la diversité des modes de gestion, de l’eau et de l’assainissement, dans ces quatre contextes urbains, quoique toujours publique, a permis de mettre en évidence l’importance des processus institutionnels et de la volonté politique. Ces derniers sont alors amenés à se positionner sur des choix sociétaux, dont la reconnaissance des quartiers clandestins, et finalement, sur le potentiel d’intégration urbaine qu’ils leurs confèrent.
Abstract:
This survey led for French water Academy and ISTED, had for purpose to identify the observable relations between the water small cycle's projects and the urban extensions' development, in four cities of Mediterranean countries, Casablanca, Tangier, Tripoli and Tunis. The reflection, built from interviews made with stakeholders of these projects, tends to show on one hand the development by projects of opportunities for twin kind of urban extensions : Investors' projects impose upon the territory, and the irregular lots, are built then impose upon the authorities. On the other hand, the development of the sewerage system involves upstream a definition of the public domain, what transformed, in the irregular districts, the problem posed to the operators. So, the variety of the modes of management, for water and sewerage, in these four urban contexts, although always public, allowed to reveal the importance of the institutional processes and the political will. These last ones are then brought to position on societal choices, of which the recognition of the irregular districts, and finally, on the potential of urban integration which they their confer.

Mots clefs:

développement urbain (DT) (OP) , méditerranée (DT) (OP) , services essentiels (DT) (OP) , urbanisme (DT) (OP)

Pays concernés:

Liban (DT) (OP) , Maroc (DT) (OP) , Tunisie (DT) (OP)

Editeurs/Diffuseurs:

Académie de l'eau - Nanterre
    

ISTED - Institut des sciences et techniques de l'équipement et de l'environnement pour le développement - La Défense
    

ISIGE - Institut Supérieur d'Ingénierie et de Gestion de l'Environnement - Fontainebleau
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021