retour imprimer

Décentralisation à Madagascar



rapport Jul 2004 ; 121 pages
Ed. World Bank - Washington
Téléchargeable sous format: PdF (6 320 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
Ce livre revient sur les 10 premières années de décentralisation à Madagascar. Comme ce fut le cas dans d'autres pays en voie de développement, en particulier en Afrique, le processus de décentralisation à Madagascar a connu de brusques inflexions et fait face à des périodes d'incertitude. Ceci explique pourquoi Madagascar, en dépit de son expérience dans le domaine de la décentralisation, reste un pays fortement centralisé avec seulement 3 ou 4 pour cent des dépenses exécutées au-dessous du niveau central et très peu de prérogatives décentralisées au niveau local. Malgré les nombreux obstacles structurels à la décentralisation dans les pays pauvres, le cas de Madagascar offre de nombreuses leçons positives, lesquelles semblent indiquer le potentiel du processus de décentralisation. Cette étude fournit une analyse détaillée des finances des gouvernements locaux et développe une méthodologie visant à évaluer les besoins de financement locaux (méthodologie de déficit financier local). Sur la base de cette analyse, l'étude souligne les nombreux avantages qu'il y aurait à simplifier les dispositions administratives et les relations fiscales qui s'appliquent dans le domaine de la gestion décentralisée à Madagascar. Au lieu d'une stratégie de décentralisation ambitieuse, ce livre suggère un certain nombre de réformes, qui - quoique modestes - amélioreraient clairement le fonctionnement de la structure actuelle. Ces réformes comprennent: (i) un transfert complet des compétences locales (limitées) aux communes, en particulier pour la collecte des recettes locales ; (ii) une augmentation des transferts aux communes rurales afin de rendre égales les allocations par habitant dans toutes les communes - rurales et urbaines et (iii) l'affectation des revenus à un seul échelon de collectivité publique, avec pour exception certains types spécifiques de taxes (telles que les taxes sur les ressources naturelles).

Public-Cible:

Collectivité

Mots clefs:

collectivité locale (DT) (OP) , décentralisation (DT) (OP)

Pays concerné:

Madagascar (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

World Bank - Washington - Etats Unis
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021