retour imprimer

From Market Logic to a Public Water Service: What Role for public authorities?



De la logique marchande au service public de l'eau : quel rôle des pouvoirs publics ? note coll. Politiques & Pratiques de développement n° 6 May 2012 ; 4 pages
Aut. Frédéric Naulet
Ed. GRET - Nogent sur Marne
Téléchargeable sous format: PdF (290 ko)
   De la logique marchande au service public de l'eau: quel rôle des pouvoirs publics ? Résumé:
Ces quinze dernières années, les petits entrepreneurs de réseaux d’eau ont gagné la reconnaissance des pouvoirs publics et des bailleurs de fonds. Dans un grand nombre de pays du Sud, ils sont désormais considérés comme des acteurs légitimes pour l’approvisionnement en eau des petites agglomérations et des quartiers des grandes villes. Mais leur action continue à soulever d’importantes questions : comment les professionnaliser tout en préservant leurs capacités d’adaptation aux attentes locales ?
Comment élever les standards de qualité des services sans nuire à leur accessibilité ?
Quels mécanismes pour fi nancer et encadrer leurs activités ? De fait, concéder aux petits entrepreneurs une place dans le « marché de l’eau » ne suffi t pas à assurer l’accès au plus grand nombre ni l’amélioration continue des services. L’intervention publique est centrale pour organiser la transition de ces acteurs vers des logiques de service public.
Abstract:
Small water network entrepreneurs have earned the recognition of public authorities and donors over the past fi fteen years. In a large number of developing countries, they are now seen as legitimate actors in the fi eld of water supply in small agglomerations and neighborhoods of large cities.
But their action continues to raise important questions:
How can they be made more professional while preserving their ability to adapt to local expectations?
How can quality standards be raised without making them less affordable? What mechanisms can be used to fi nance and supervise their activities?
In practice, allowing small entrepreneurs a place in the “water market” is not enough to ensure access for the largest number or ongoing improvements in services. Public intervention is central to organize these actors’ shift to public service logics.

Mots clefs:

marchandisation, privatisation (DT) (OP) , service public de l'eau (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

GRET - Groupe de recherche et d'échanges technologiques - Nogent sur Marne
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2020