retour imprimer

Retour d'expériences sur les modes de gestion de services d'eau potable à Madagascar



Cahier Technique Ran'Eau n°2 guide , récit d'expérience Dec 2011 ; 36 pages
Aut. Mathieu Le Corre & Stéphane Mbarga
Ed. CITE - Antananarivo pS-Eau - Paris
Téléchargeable sous format: PdF (2 310 ko)
Résumé:
A Madagascar, une des problématiques importante de l’accès à l’eau demeure la pérennisation des investissements réalisés. En effet, beaucoup d’infrastructures de distribution d’eau ne sont plus fonctionnelles, très souvent à cause d’une mauvaise gestion. Plusieurs modalités de gestion des services d’eau potable sont proposées par le Code de l’eau et ses décrets d’application. Pour choisir le mode de gestion à adopter, il est indispensable de tenir compte du contexte local et de s’appuyer sur les expériences des acteurs dans ce domaine.
Ce cahier technique rappelle dans un premier temps les grandes lignes du cadre légal, les textes et les dispositions relatifs au mode de gestion de l’eau :
- Dans tous les cas et selon le code de l’eau, les maîtres d’ouvrage sont les communes rurales et urbaines, mais une disposition transitoire positionne le Ministère chargé de l’eau comme maître d’ouvrage délégué en attendant une habilitation délivrée par l’Organisme régulateur du service public de l’eau (Sorea).
- L’exploitation du service doit être déléguée à un gestionnaire, à travers un contrat de délégation. Les trois modes courants de délégation de gestion de l’eau y sont décrits : la gérance, l’affermage et la concession.
- Les usagers paient le service de l’eau, selon un tarif basé sur le principe du recouvrement complet des coûts, tout en tenant compte de leurs moyens financiers.
Dans un second temps, ce cahier technique propose différents retours d’expériences sur terrain de la coopération décentralisée et non gouvernementale. On constate que si la gestion déléguée à un opérateur privé est aujourd’hui encouragée, le nombre d’entreprises malgaches impliquées dans la gestion d’eau en milieu rural est encore faible. La gestion communautaire reste largement pratiquée, mais les acteurs de coopération locaux ou internationaux recherchent la professionnalisation de ce type de gestion confiée à des associations d’usagers.
Ce cahier technique permettra aux acteurs de l’eau (porteurs de projets d’eau, usagers, élus, opérateurs privés ou associatifs, services techniques, etc.) de mieux connaître la législation sur la gestion des services d’eau potable. Il apportera des enseignements sur les différents modes de gestion à partir des expériences très variées issues de la coopération décentralisée et non gouvernementale.

Public-Cible:

Acteurs de coopération

Mots clefs:

eau potable (DT) (OP) , mode de gestion/gouvernance (DT) (OP) , service public de l'eau (DT) (OP)

Pays concerné:

Madagascar (DT) (OP)

Editeurs/Diffuseurs:

CITE - Centre d'Information Technique et Economique - Antananarivo - Madagascar
    

pS-Eau - Programme Solidarité Eau - Paris
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2019