retour imprimer

Incidences de la « modernisation » du réseau d'irrigation sur l'écosystème oasien : le cas de l'oasis de Gabès (Sud-est tunisien)



article Jan 2011 ; 9 pages
Aut. Slaheddine Abdedayem & Bénédicte Veyrac-Ben Ahmed
Ed. LPED - Marseille
Téléchargeable sous format: PdF (5 450 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Résumé:
L’oasis de Gabès voit sa survie en suspens depuis plusieurs décennies. La densité des études menées ces 15 dernières années permet de retracer son évolution.
Dans les années 1980, afin de maintenir l’activité agricole dans l’oasis, a été décidée la création de forages artésiens/pompés à proximité de l’oasis, afin de pallier à la baisse puis au tarissement des sources. En 1995, une politique d’économie de l’eau a été mise en place afin de limiter les « gaspillages ». A partir de cette date et jusqu’à aujourd’hui, l’effort se porte sur la mise en place d’un réseau de séguias enterrées et/ou bétonnées. Leur but affiché est de limiter les pertes par infiltrations et mieux valoriser l’eau d’irrigation.
Mais les efforts fait pour l’économie de l’eau n’ont pas été sans conséquences : les séguias en béton notamment, limitant les pertes par infiltration, ne permettent pas une irrigation informelle de toute la strate arborée qui en bénéficiait auparavant. De même, le faible débit, la pression basse, ont obligé à une réorganisation interne des parelles.
L’abandon d’un système d’irrigation traditionnel soupçonné de pertes en eau importantes, s’avère remettre en cause un patrimoine hydraulique riche, et une composante écologique majeure de l’écosystème oasien dont il était le support méconnu.

Public-Cible:

Tout public

Mots clefs:

gestion de la ressource en eau (DT) (OP) , irrigation (DT) (OP) , oasis (DT) (OP)

Pays concerné:

Tunisie (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

LPED - Laboratoire Population Environnement Développement - Marseille
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021