retour imprimer

La gestion des impluviums en Androy (Madagascar): Un levier pour le changement social ?


rapport coll. Etudes et travaux n° 24 Jan 2009 ; 93 pages
Aut. Laetitia Morlat
Ed. GRET - Nogent sur Marne ; Isbn: 978-2-86844-261-1
Téléchargeable sous format: PdF (2 450 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
La région Androy de Madagascar souffre d'une extrême rareté des ressources en eau et de nombreux dispositifs existent pour collecter la précieuse eau de pluie. Les impluviums représentent un moyen parmi d'autres de palier la carence quotidienne en eau que subit la population.
L'étude montre que les impluviums constituent une solution technique pertinente mais très insuffisante : l'effet sur l'approvisionnement en eau se traduit plus en termes d'allègement de la corvée d'eau pour les femmes qu'en augmentation de la quantité moyenne d'eau consommée par les ménages. La gestion des impluviums est entièrement déterminée par les rapports sociaux dans les villages. Les rôles sont clairement identifiés et les décisions sont maîtrisées par les notables des villages. Si les femmes sont bien présentes dans les comités, elles remplissent des rôles qui correspondent à leurs rôles sociaux et n'ont aucun pouvoir décisionnel. D'une manière générale, la durée de mise en oeuvre du projet était courte pour espérer observer de réels changements sociaux. Néanmoins, cette expérience rend possible l'identification des dynamiques sociales sur lesquelles on peut jouer pour favoriser le changement social.

Mot clef:

eau de pluie (collecte d') (DT) (OP)

Pays concerné:

Madagascar (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

GRET - Groupe de recherche et d'échanges technologiques - Nogent sur Marne
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2020