retour imprimer

Métropolisation institutionnelle et services urbains au Cap: l'équité en question



article Jan 2007 ; 12 pages
Aut. Sylvy Jaglin
Ed. LATTS - Marne la Vallée
Téléchargeable sous format: PdF (160 ko)
Téléchargeable chez l'éditeur
Page de présentation d'un éditeur
Résumé:
Dans le « modèle » municipal sud-africain, l'exploitation des services techniques (électricité, eau et assainissement, déchets) est le plus souvent assurée par des régies publiques multi-services dont les collectivités locales tirent des revenus substantiels. Ce modèle est cependant soumis à de fortes turbulences, provoquées par la réforme des pouvoirs locaux et, dans les six villes principales, par la création de Unicities en décembre 2000. Issues de la fusion (amalgamation) d'anciennes administrations locales dans les espaces urbanisés métropolitains, elles ont été dotées d'un gouvernement élu au suffrage universel.

En analysant ensemble le processus d'amalgamation métropolitain et les mutations des services techniques municipaux (eau, électricité, déchets), l'objet de l'article est d'analyser comment, à l'échelle de la métropole du Cap (3,2 millions d'habitants), ces réformes partiellement concomitantes s'articulent en pesant sur leurs devenirs réciproques. Nous montrons dans une première partie que la construction métropolitaine institutionnelle a d'abord parié sur le maintien du modèle municipal antérieur en dépit du changement d'échelle puis, dans la seconde partie, qu'émerge aujourd'hui un nouveau modèle de gouvernement local, à la fois moins directement impliqué dans la production des services et plus directement responsable des questions sociales.

Mots clefs:

mode de gestion/gouvernance (CI) (DT) (OP) , urbain (CI) (DT) (OP)

Pays concerné:

Afrique du Sud (CI) (DT) (OP)

Editeur/Diffuseur:

LATTS - Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés - Marne la Vallée
    

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021