retour imprimer

Les enseignements du programme d'alimentation en eau potable des bidonvilles de Port au Prince : éléments pour une méthodologie d' intervention dans les pays en crise


article Jan 2008 ; 10 pages
Aut. Alexandre Braïlowsky
Téléchargeable sous format: PdF (150 ko)
Résumé:
Le programme AEP, lancé en 1994 par la CAMEP avec le concours du GRET et les financements de l'UE et l'AFD, aura bientôt 15 ans. Ce programme a été une source de réflexions sur les modalités d'intervention dans les pays fragiles. Il traverse aujourd‘hui une phase critique qui mérite d'être analysée, autant pour relancer sa dynamique que pour continuer à alimenter de sa richesse les réflexions sur l'aide publique au développement dans les situations de crise ou post crise.
Ce texte vise donc, après un bref rappel du projet et une analyse de l'évolution du rôle des acteurs et de leurs interrelations, à proposer quelques pistes pour l'amélioration de l'intervention dans les situations dites de sortie de crise.
Cette analyse et ces propositions se basent sur une conviction forte, celle de la nécessité d'un processus d'amélioration continue de l'aide publique au développement. Ce processus d'amélioration, qui doit impliquer tous les acteurs du développement, passe à travers l'évolution du rôle des intervenants externes que sont les agences internationales et les ongs.
Cependant, cette volonté de regard critique sur l'action externe n'ôte en aucun cas la responsabilité première des Etats dits bénéficiaires dans la résolution de leurs problèmes et donc dans la réussite ou l'échec de tout programme.

Public-Cible:

Acteurs de coopération

Mots clefs:

accès à l'eau (DT) (OP) , approvisionnement en eau (DT) (OP) , coopération (DT) (OP) , développement (DT) (OP) , eau potable (DT) (OP) , projet (montage, gestion) (DT) (OP)

Pays concerné:

Haïti (DT) (OP)

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021