retour imprimer

Les véritables obstacles à l'accès à l'eau universel au service d'eau dans les pays en développement


Réflexion à partir des expériences d'accès à l'eau potable des populations des quartiers défavorisés de Port au Prince (Haïti) et de Buenos Aires (Argentine)
rapport Oct 2004 ; 34 pages
Aut. Sarah Botton & Alexandre Braïlowsky & Sarah Matthieussent
Téléchargeable sous format: PdF (380 ko)
Résumé:
Cet article propose une analyse rétrospective de deux programmes d'accès à l'eau potable des populations vivant dans les quartiers défavorisés de Buenos Aires (Argentine) et de Port au Prince (Haïti). A partir d'une lecture de ces deux expériences, dont les contextes de développement diffèrent largement, de même que les modèles de gestion adoptés (revalorisation de l'entreprise publique dans le cas haïtien et partenariat public privé dans le cas argentin), les auteurs engagent une réflexion autour des véritables enjeux de ces initiatives.
La nature de l'opérateur n'est pas un déterminant principal de la réussite de ces actions. Il faut au contraire s'extraire d'un débat de nature idéologique afin de recentrer l'analyse sur les conditions de réussite des projets : la volonté politique, la qualité des partenariats mis en oeuvre et, enfin, la professionnalisation des acteurs intervenant dans ce secteur et dans ce type de quartiers. Ces propositions sont autant de paramètres qui, une fois pris en considération, devraient faciliter un renouveau des pratiques en matière d'accès des plus pauvres aux services urbains de base et favoriser, malgré la variation des contextes d'intervention, une réplicabilité des expériences.
Sommaire:
1. Les contextes d'intervention
1.1. Port-au-Prince: 68% de la population urbaine vit dans des quartiers défavorisés et seulement 5% dispose d'une connexion au service d'eau conventionnel
1.2. Buenos Aires : une agglomération de 12 millions d'habitants dont 20% vit dans des quartiers défavorisés, pour la plupart non desservis en eau
2. Les mandats des opérateurs et stratégies d'intervention
2.1. Port-au-Prince : l'alliance de l'entreprise publique et de comités de quartier
2.2. Buenos Aires : le secteur privé face aux défis de la plus grande concession du monde
3. Les résultats opérationnels
3.1. Port-au-Prince : d'un projet de développement à la mise en oeuvre d'une politique publique d'accès à l'eau potable des habitants des quartiers défavorisés
3.2. Buenos Aires : après la période de préparation de l'opérateur, les premiers résultats annonçant la massification des projets «quartiers défavorisés »

Public-Cible:

Acteurs de coopération

Mots clefs:

accès à l'assainissement (DT) (OP) , approvisionnement en eau (DT) (OP) , mode de gestion/gouvernance (DT) (OP) , péri-urbain (DT) (OP) , population à faible revenus (DT) (OP) , projet (montage, gestion) (DT) (OP)

Pays concernés:

Argentine (DT) (OP) , Haïti (DT) (OP)

En cas de lien brisé, nous le mentionner à communication@pseau.org

   © pS-Eau 2021