retour imprimer Aide Situer sur une carte
Création d'une alimentation en eau potable par pompage et traitement de l'eau du Mékong pour le village de Phteas Kandal ( Cambodge) 

Géolocalisation
Lieu: Srok Srei Santhor

[Kampong Cham] - Cambodge

Dates: 2009 : 12 mois


M. ouvrage: Commune rurale de Phteas Kandal

Partenaires
  ADMAHC Genas
  COSIM Auvergne Rhône Alpes Lyon
  Grand Lyon Lyon
  GRET Phnom Penh
  Ministère de l'intérieur Paris

Budget global:
56.673 €

Contexte:
La politique sanitaire actuelle du Cambodge a été définie dans le cadre du Plan Stratégique National de Développement, élaboré dans le cadre de la Stratégie Rectangulaire du Gouvernement afin de sortir le pays du groupe des PMA et atteindre les Objectifs du Millénaire, d'ici 2015. Le Plan prévoit des réformes par secteur pour une période de 5 ans (2006-2010). La santé est le secteur qui bénéficie du plus d'attention aujourd'hui, au Cambodge, absorbant plus de 17 % des dépenses publiques. En matière de santé, le NSDP est concentré sur l'amélioration de la santé des enfants, des femmes et de la santé reproductive.

L'amélioration de l'accès à l'eau potable dans les zones rurales est l'un des objectifs majeurs de ce Plan. Il s'agit de passer de 40% de la population rurale cambodgienne ayant accès à l'eau potable en 2006, à 45% en 2010 et 50% en 2015.

Plusieurs organismes œuvrent à travers le pays, notamment en zone rurale pour apporter l'aide à la population à accéder à l'eau potable ; parmi lesquels l'AFD et les ONG française (GRET, 1001 fontaines).

Historique:
Dans les années 1970 et 1980, le Cambodge a traversé une longue guerre meurtrière et dévastatrice en hommes et en infrastructures. La reconstruction du pays porte l’effort principalement sur l’agriculture, l’énergie, l’eau, les infrastructures de communication, l’éducation et la santé. Le présent projet vise à contribuer cet effort de reconstruction dans le domaine de la santé en apportant l’eau potable aux habitants du village de Phteas Kandal.

Le village de Phteas Kandal est situé au nord est au Cambodge. Pour accéder à ce village à partir de la capitale Phnom Penh, distance de 45 km, il faut presque 3 heures de route en traversant le fleuve Mékong par bac. Les activités de ses 5 000 habitants sont essentiellement la fabrication des nattes de roseaux. C’est une production nationale dans ce domaine. Consommant l’eau contaminée du fleuve Mékong, les habitants du village Phteas Kandal souffrent chroniquement des maladies liées à l’utilisation de cette eau polluée (parisitoses : ascaris…, maladies virales : poliomyélite, hépatites… ; maladies bactériennes : choléra, typhoïde).


Lors de déplacements à son village natal Phteas Kandal, Dr MEY Chin, président de l’ADMAHC, a recueilli depuis plusieurs années des témoignages et des doléances des villageois souvent atteints des maladies mentionnées plus haut, l’utilisation directe de l’eau insalubre du fleuve Mékong en était sans doute la cause. Les représentants du village ont exprimé leurs vœux de faire construire une station d’épuration d’eau du Mékong pour les besoins du village. Fin 2008 et début 2009, le Dr MEY Chin et M. MAO Seang Far, ingénieur électromécanicien, membre actif d’ADMAHC, se sont rendus sur place pour collecter les informations nécessaires au dimensionnement du projet et à la gestion des équipements.

Objectifs:
Fournir de l’eau potable aux villageois de Phteas Kandal, en prévention des maladies transmissibles par l’eau polluée.
- sensibiliser les villageois à l’hygiène de l’eau, et aux intérêts de l’eau à notre vie.
- Améliorer les conditions de vie des villageois démunis.

Description de l'action:
Le projet consiste à construire une station de production d'eau propre en quantité suffisante, estimée à 100 m3 d'eau par jour, pour les besoins quotidiens des habitants du village Phteas Kandal. L'ouvrage comprend une installation de pompage d'eau du Mékong, un château d'eau comportant plusieurs bassins pour stockage et traitement par aération, floculation, décantation, et filtration. (100 m3 par jour pour usage courante) et une potabilisation de 10 m3 d'eau par jour par procédé ultraviolet pour la consommation. Une désinfection finale au chlore sera également effectuée.

Une campagne de sensibilisation sera menée sur : a) les maladies hydriques ; b) la nécessité de payer l'eau, avec l'appui de la mairie qui mobilisera des bénévoles et la pagode du village. Elle sera assurée par les médecins cambodgiens d'ADMAHC et des formateurs associatifs locaux.

La pagode cèdera une parcelle de son terrain nécessaire à l'installation de production d'au potable.

Les équipements électromécaniques comportent un groupe électrogène, une pompe, la stérilisation aux ultra violets. Une formation sera assurée pour deux techniciens de maintenance. Un contrat d'entretien sera signé avec le fournisseur du groupe électrogène.

Le financement de l'exploitation du système de production sera assuré par la vente de l'eau potable. La gestion de l'exploitation sera contrôlée par l'association locale de développement de Phtéas Kandal, avec l'appui de la Pagode et de la Mairie.

Partenaires: Communauté bouddhiste de la Pagode
GRET Cambodge
COSIM Rhône-Alpes
Bénéficiaires: 5.000 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: eau potable
Milieu d’intervention: rural
Type d’ouvrage eau potable: potabilisation


Types de financement:

Etat , Collectivités loi Oudin , Migrants

Organismes et Contacts

Association pour le Développement Médical et l'Aide Humanitaire au Cambodge lire plus... 8 rue Maurice Ravel
69740  Genas
France
Chin Mey
Président
   © pS-Eau 2020