retour imprimer Aide Situer sur une carte
Réhabilitation de l'aqueduc de Bango Khor à Saint-Louis (actions AIMF) 

Géolocalisation
Lieu: Saint Louis

[Saint-Louis / Saint-Louis] - Sénégal

Dates: 2008


M. ouvrage: Mairie de Saint-Louis

Partenaires
  AE Artois Picardie Douai
  AIMF Paris
  Ville de Lille Lille

Budget global:
90.000 €

Contexte:
La ville de Saint-Louis comprend 200 000 habitants
L'aqueduc de Bango Khor est une infrastructure hydraulique de 6 km de longueur irrigant plus de 300 terrains de maraîchage. Construit en 1947 il est actuellement très vétuste car la ville qui en est propriétaire n'a pas eu les moyens et ne s'est pas organisée pour l'entretenir.
Son eau a 3 fonctions : l'irrigation des maraîchages, l'abreuvement du bétail et l'alimentation des populations.
Les produits de l'agriculture approvisionnent journellement les marchés de Saint-Louis en fruits et légumes frais.
L'aqueduc sert également de digue pour éviter les inondations pendant l'hivernage. C'est une fonction primordiale pour la population. En 1999 il a cédé sur une longueur de 30 m inondant la population du quartier de Khor Cabane. Il a été réparé par la ville et on n'a pas observé depuis de nouvelle rupture.
Le plan de développement du quartier a identifié la réhabilitation de cet aqueduc comme une action prioritaire.

Historique:
Depuis 30 ans, les , une multitude de liens de solidarité se sont tissés entre les deux villes de Lille et de Saint-Louis et leurs habitants. De nombreuses actions de coopération ont été entreprises, particulièrement dans les domaines de la gestion municipale, de la santé, de l’éducation et du Développement Durable.
La Ville de Saint-Louis fait figure de précurseur dans ce domaine en étant une des premières villes d’Afrique de l’Ouest à se doter d’un Agenda 21 Local.
Depuis 2003, la coopération décentralisée Lille-Saint-Louis a été axée autour de l’élaboration et la mise en place d’un Agenda 21 local, dont l’Agence de Développement Communal est maître d’œuvre.
Le projet de réhabilitation de l’aqueduc de Khor – Bango s’inscrit dans la mise en œuvre de l’Agenda 21 saint-louisiens, vecteur de nouvelles pratiques écologiques, sociales, économiques et démocratiques.
Depuis 1976, l’ex SONEES (Société Nationale d’Exploitation des Eaux du Sénégal) a rétrocédé la gestion de l’ouvrage au GIE (Groupement d’Intérêt Economique) des maraîchers qui regroupe les propriétaires et exploitants de jardins et vergers.
L’aqueduc est géré de manière communautaire et mutualiste : les maraîchers versent au comité de gestion entre 2500 et 3500 CFA par mois selon leurs revenus.
Le recouvrement des versements ne suffit pas à engager la réhabilitation de l’aqueduc. Les contributions des maraîchers permettent à peine de payer l’électricité et les réparations de la seule moto pompe de 20ch.
La réhabilitation du canal demeure une priorité pour ce quartier. Le Plan de Développement du quartier avait déjà posé la réhabilitation de l’aqueduc comme prioritaire en 2000. Le diagnostic posé en avril 2000 par la Commission Assainissement et Environnement du Conseil de quartier est le suivant :
- dégradation avancée du remblai – support de part et d’autre de l’ouvrage ;
- affouillement en dessous du radier dans certains endroits ;
- parois latérales en béton ordinaire présentant des fissures apparentes ;
- détarement en partie du béton des parois de l’ouvrage.
La question des inondations du quartier est cruciale et fait l’objet d’une large mobilisation au niveau du quartier. Elle est d’ailleurs ressortie comme la source principale de nuisance au niveau des enquêtes ménages, loin devant les autres (64%).
Plusieurs démarches ont été entreprises par le GIE des maraîchers. Il a déjà mobilisé en 2002 le Fonds de Développement local pour récupérer l'eau en surplus rejetée par l'usine de traitement des eaux de la "Sénégalaise des Eaux". L'eau sert actuellement aux cultures des maraîchers à l'abreuvage du bétail et aux ménages. Un deuxième canal de 60 m de long a été construit par une équipe de maçons composée de maraîchers avec l’aide de plus de 70 habitants du quartier.

Objectifs:
Participer de manière durable au développement de l’agriculture périurbaine et de l’élevage et faciliter l’alimentation en eau des populations par la réhabilitation de l’aqueduc dans sa fonction de transport et dans celle de protection contre les inondations

Description de l'action:
Reconstitution du remblai de stabilité de part et d'autre de l'ouvrage.
Curage et nettoyage général.
Comblement des affouillements sous le radier.
Réfection des parois latérales en béton fissurées et d'une manière générale de tous les ouvrages en béton.
Mise en place de petites dalles de couverture à la traversée des villages de Bango et de Khor usine.
Installation d'une seconde pompe électrique.
Plantation d'arbustes.
Mise en place d'un GIE des maraîchers, en relation avec la population riveraine, pour l'entretien et la maintenance de l'ouvrage.

Partenaires: Agence de développement communal
Ville de Lille
Association internationale des maires francophones
Financeurs: Ville de Saint-Louis
Ville de Lille
AIMF
Bénéficiaires: Les Services de la Municipalité
Les 500 maraîchers, les aviculteurs et les éleveurs de bovins
Les femmes qui commercialisent les produits.
La population des quartiers concernés par les inondations et également mieux alimentée en eau.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: aménagements hydro-agricoles , eau potable
Milieu d’intervention: péri-urbain , urbain


Source:
AIMF

Types de financement:

Collectivité , Agences de l'eau

Organismes et Contacts

Association internationale des maires francophones lire plus... 9, rue des Halles
75001  Paris
France
Tél.: +33 1 44 88 22 88
Fax: +33 1 40 39 06 62
http://
Arianna Ardesi
Conseillère projets urbains
Tél.: 01 44 88 22 72
email: a.ardesi[à]aimf.asso.fr
   © pS-Eau 2021