retour imprimer Aide Situer sur une carte
Appui à la gouvernance intercommunale de l'eau - Projet transfrontalier bassin fleuve Sénégal PAGIE 

Géolocalisation
Lieu: Bakel

[Tambacounda / Bakel] - Sénégal ,
Lieu: Gouraye
[Guidimaka / Ghabou] - Mauritanie ,
Lieu: Selibabi
[Guidimaka / Sélibaby] - Mauritanie

Dates: 2022 : 18 mois (En cours)

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse

  AE Artois Picardie Douai

  AFD Paris

  Grdr Montreuil
  Grdr Bakel
  Le Partenariat Saint Louis
  Le Partenariat Lille

Budget global:
251.450 €

Contexte:
En 2025 la population riveraine du bassin versant du fleuve Sénégal sera de 9,7 millions d’individus. Pour assurer leurs besoins en eau, 130 millions de m3 d’eau seront nécessaires. Les statistiques prévisionnelles du SDAGE de l’OMVS révèlent que seuls 20 millions de m3 seront prélevés directement dans le fleuve, le reste étant prélevés dans les aquifères. Cependant les ouvrages à buts multiples réalisés sur le fleuve, qui constituent une opportunité pour le développement du bassin, ont engendré des modifications hydrodynamiques par la stagnation d’eau dans les retenues et les périmètres irrigués, à l’origine d’un accroissement des maladies parasitaires liées à l’eau notamment celle du péril fécal.
Si les tendances actuelles de sécheresses, de variation de disponibilité de la ressource en eau et l’impact des activités humaines sur le fleuve se poursuivent sans mesures correctives, la qualité/quantité de l’eau du bassin versant risque de se dégrader jusqu’à un point de non-retour. Cette situation est d’autant plus préoccupante que la grande majorité des activités économiques du bassin repose directement sur la ressource en eau. Il est donc devenu essentiel d’accompagner le développement du bassin par la prise en compte de tous ces facteurs. L’atteinte de ces objectifs doit permettre aux collectivités locales riveraines du fleuve Sénégal et situées de part et d’autre des frontières, de s’approprier les orientations définies par l’OMVS à travers le schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) à l’échelle du bassin, et de les transcrire dans les stratégies communales. Ce projet s’inscrit dans ce cadre et ambitionne de renforcer les capacités de trois collectivités riveraines à maîtriser les enjeux liés à la gestion de la ressource en eau sur les deux rives du fleuve, et de développer une approche de gestion intégrée de la ressource en eau à l’échelle intercommunale et transfrontalière entre la commune de Bakel au Sénégal, Gouraye et Sélibabi en Mauritanie.
Ce projet est porté par l’ONG Le Partenariat, basée à Lille (59), qui accompagne depuis 1981 le développement durable des territoires du bassin versant du fleuve Sénégal. Il s’inscrit par ailleurs dans une approche globale du fleuve Sénégal entre six ONG françaises réunies en consortium (GRET, GRDR, Le Partenariat, AVSF, ADOS et GERES), qui consiste à favoriser la mutualisation des interventions entre ONG françaises en lien avec les acteurs locaux et étatiques des pays membres du bassin versant du fleuve Sénégal.


Description de l'action:
Ce projet vise à accompagner une gestion intégrée des ressources en eau à l’échelle intercommunale et transfrontalière entre les communes de Bakel au Sénégal, Gouraye et Sélibabi en Mauritanie.
Il vise également à améliorer la qualité de vie des populations riveraines du fleuve Sénégal et contribuer à l’atteinte de l’ODD 6 « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».
Le dossier est lauréat suite aux décisions du jury du 31/08/2021 dans le cadre de l’appel à projet interagences « Eau et solidarités internationales. » Il cible le bassin versant du fleuve Sénégal, territoire de partenariat institutionnel de l’agence Adour-Garonne.

Sur le bassin du fleuve Sénégal, l’OMVS met en place une stratégie de GIRE déclinée dans son Programme de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PGIRE II 2014-2021) largement méconnue des politiques publiques locales de territoires riverains. Cependant parvenir à un niveau de service multiple-usages (boisson, hygiène, agriculture, pèche, élevage etc.) efficace du bassin versant exige que les territoires riverains s’approprient ces stratégies de manière concertée et transfrontalière. Mais les contextes varient d’un pays à l’autre, les cadres juridiques sont différents et les collectivités territoriales n’ont pas toutes les mêmes compétences transférées. A cela s’ajoute le développement urbain anarchique que connaissent les communes de Bakel, Gouraye et Sélibali qui a abouti à la création de huit nouveaux quartiers, largement exclus des politiques publiques locales d’aménagement et de gestion du territoire. De fait ces quartiers souffrent d’un faible accès aux infrastructures d’assainissement et d’accès à l’eau.
Le projet vise à améliorer l’accès équitable et durable à une eau de qualité pour les usagers de l’eau des deux rives. Il vise également à accompagner une Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) à l'échelle intercommunale et transfrontalière entre le Sénégal et la Mauritanie dans le bassin du fleuve Sénégal, où l'Agence de l'eau Adour-Garonne collabore avec l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) depuis 2002. Ce projet s’inscrit également dans le cadre du programme MAVIL de renforcement des villes intermédiaires et de la gouvernance locale dans la zone transfrontalière entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

5.Descriptif des activités prévues :
Accompagner une GIRE à l’échelle intercommunale et transfrontalière : il s’agit de mettre à jour les données en matière d’eau et d’assainissement dans les trois communes et d’adapter les documents de planification EHA en y intégrant les orientations définies par l’OMVS à l’échelle du bassin notamment les enjeux liés à la GIRE, qui doivent s’appréhender à l’échelle transfrontalière.
Cela implique des activités suivantes :
- Réalisation d’un état des lieux et mise à jour des données du diagnostic de l’EHA dans chacun des nouveaux quartiers des communes bénéficiaires
- Formation et accompagnement des collectivités territoriales pour une meilleure assimilation et application des orientations de l’OMVS dans les plans locaux d’hydraulique et d’assainissement (5 ateliers intercommunaux sur la GIRE)
- Intégration des aspects transfrontaliers de la GIRE dans les dispositifs de coordination et de suivi des plans locaux d’hydraulique et d’assainissement à travers des Comités de Suivi Communaux
- Soutien à la mutualisation des savoirs entre pairs à l’échelle transfrontalière à travers des ateliers d’échange transfrontalier, la production et la diffusion des documents de capitalisation (2 voyages intercommunaux organisés et conception de supports de capitalisation).
Améliorer l’accès équitable et durable à une eau et un assainissement de qualité pour les usagers des deux rives : afin de permettre une amélioration durable de la situation et des pratiques quotidiennes, le programme s’appuiera sur :
- Des campagnes de sensibilisation communautaires radiophoniques pour l’hygiène et l’assainissement
- Construction de 200 latrines de type VIP avec superstructures dans 20 écoles
- Réalisation de 16 extensions en PVC, connectées à des bornes fontaines, permettant aux riverains des 3 communes de bénéficier d’un point d’accès à une eau de qualité
- Renforcement de capacité des services techniques des communes, des gestionnaires et des délégataires des services d’eau



Eléments complémentaires:
Financement Fondation privée à hauteur de 60 000€ et participation collectivités locales bénéficiaires à hauteur de 12600€

Classement:
Sous-secteur d’intervention: gestion de la ressource en eau
Milieu d’intervention: petits centres , rural
Activité principale du projet: études , infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: centre de santé , école , usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines
Mode de gestion: gestion communautaire , gestion municipale
Source d'énergie pour l'exhaure: énergie gravitaire
Type d’intervention assainissement hygiène: equipement assainissement/hygiène domestique

-> Fiche correspondante sur l'Atlas du MAEE


Types de financement:

AFD , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2022