retour imprimer Aide Situer sur une carte
Eau et assainissement des postes de santé de Mboro 2 et Darou Khoudoss 

Géolocalisation
Lieu: Mboro

[Thiès / Tivaouane] - Sénégal

Dates: 2021 : 2 mois (En cours)

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse

  AUDACE Toulouse
  Toulouse Métropole Toulouse

Autres partenaires: Les autorités locales administratives : Le sous-préfet de l’arrondissement de Méouane, le maire de la ville de M’Boro, les autorités sanitaires, le service départemental de l’hydraulique, ainsi que l’OFOR (Office des Forages Ruraux) ont été étroitement associés à la réalisation de ces projets de développement. Les communautés : les hommes, femmes et enfants des zones sur lesquelles sont déployés les projets sont leurs partenaires privilégiés car ils sont d’une part la cible de l’objectif global de l’association et d’autre part les acteurs principaux des changements attendus pour réaliser cet objectif. Les comités de quartier « eau &hygiène » sont constitués dans chacun des quartiers où le projet engage une action. Ces comités sont composés d’hommes et de femmes du village, élus par les autres membres du village. Les membres, en général une douzaine de personnes, sont tous volontaires et choisis du fait de leur investissement dans le village ou de leur notoriété. Ils sont les représentants de l’ensemble du village. Les structures de maintenance sont composées de jeunes ouvriers qualifiés (électriciens, maçons et plombiers) bénévoles fortement engagés pour accompagner les comités de quartier « eau & hygiène » dans la maintenance préventive et curative des installations. Les comités de gestion des postes de santé constituent la trésorerie des structures sanitaires pour le financement de travaux de construction ou d’entretien au niveau des postes de santé. Ils reçoivent leurs fonds des recettes collectées par les postes de santé, la mairie et les bonnes volontés du village. Les comités de gestion travaillent en étroite collaboration avec les comités de quartier « eau & hygiène » pour le financement des travaux d’entretien et de réparation des installations.

Budget global:
17.500 €

Contexte:
Une partie du projet sera mise en œuvre sur la commune de M'Boro, la seconde à Darou Khoudoss, une commune attenante.

La région de M'Boro-Darou Koudhoss connait de graves difficultés en matière d'approvisionnement en eau et d'assainissement.
Auprès des structures sanitaires concernées par le projet, la gravité de la situation impacte directement la santé des populations.

La commune de M'Boro est alimentée par un château d'eau qui fournit une eau de bonne qualité. La distribution de l'eau aux populations est chaotique, voire inexistante à certaines heures. Darou Khoudoss est alimentée en eau de bonne qualité par les Industries Chimiques du Sénégal, mais de façon aléatoire aussi. Pour pallier ces manques, le personnel prend l'eau des puits les plus proches.

Dans ces deux communes les coupures d'eau et d'électricité se font sentir cruellement dans les postes de santé, les empêchant même de fonctionner. C'est pourquoi il a été décidé de les équiper de réserves d'eau placées en hauteur pour leur garantir une meilleure autonomie.

Quant à l’évacuation des eaux usées, elle se déverse autour de ces établissements, parfois à l’air libre. L’apparition de la covid 19 a rendu ces travaux encore plus urgents.

Objectifs:
Le projet vise à refaire les installations d’eau potable et d’assainissement pour deux postes de santé à M’Boro 2 et Darou Khoudoss, au Sénégal.

L’amélioration durable de l'hygiène, par la remise en état du réseau d'eau potable et de l'évacuation des eaux usées, permettra à ces dispensaires de fonctionner correctement.

Description de l'action:
Au poste de M'Boro, il est envisagé de remettre à neuf l'alimentation en eau à partir du compteur pour desservir les 3 points d'eau, de créer un stockage d'eau suffisant pour éviter les ruptures. Dans le prolongement de remise en état correct des installations, les toilettes seront rénovées (4 latrines dont 2 pour femmes et 2 pour hommes). Le traitement des eaux usées par fosse septique est fonctionnel.

Au poste de santé de Darou Khoudoss, après étude technique des services locaux de l'hydraulique, il s'avère que la meilleure solution est de creuser un mini forage qui rendra autonome le dispensaire de soins. L’OFOR (Office des Forages Ruraux) a donné un avis technique favorable à la réalisation de ce mini forage. Cet avis technique a motivé la décision du préfet du département de Tivaouane (dont dépendent les postes de M’Boro et Darou Khoudoss) à prendre un arrêté autorisant le fonçage d’un puits au niveau du poste de santé de Darou Khoudoss. Là aussi un stockage d'eau est prévu pour pallier les coupures d'électricité. Comme à M'Boro, tout le circuit d'alimentation en eau sera remis à neuf (3 points d’eau). Les toilettes seront également rénovées (4 latrines dont 2 pour femmes et 2 pour hommes), ainsi que le système de traitement des eaux usées par fosse septique.

Pour faire baisser le montant des travaux, il est convenu que la population sera appelée à participer aux travaux de démolitions et de déblaiement.

Formation à l’hygiène et à la santé :

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, des concertations ont été engagées avec toutes les couches de la population pour une meilleure appropriation du projet tout en posant les jalons d’une coopération inclusive pour la pérennité des installations dans le cadre de la maintenance et l’entretien des équipements mais aussi et surtout de la sensibilisation des populations à l’hygiène et l’assainissement.

La méthodologie participative a été mise en place pour que toutes les actions du projet soient des appuis aux initiatives des participants locaux et soient réalisées avec eux. Cette approche permet à chaque niveau (familles, communautés, comités, autorités locales et administratives) de :
- susciter la motivation des participants locaux,
- les inciter à se structurer, renforcer la cohésion et l’intégration de chacun dans le groupe,
- responsabiliser les acteurs locaux,
- cerner les problèmes spécifiques à chaque poste de santé,
- insister sur les comportements améliorants l’hygiène et l’assainissement.

L’approche participative est la stratégie maîtresse qui sous-tend toutes les activités : les bénéficiaires sont les acteurs principaux de leur propre développement. La stratégie consiste à leur confier la décision et la responsabilité du développement sanitaire de leur localité.

Les leaders d’opinion et président d’ASC (Association Sportive et Culturelle) reçoivent une formation spécifique des autorités sanitaires pour susciter des bons réflexes d’hygiène et serviront de relais pour le reste de la population.

Le processus de formation vise la promotion et la sensibilisation de l’hygiène, de l’assainissement, et le renforcement des capacités des populations.

L’ensemble du processus de formation peut être scindé en deux types d’activités :
- sensibiliser les populations à l'hygiène et l’assainissement, les former à la lutte contre la contamination et transmission des maladies liées à l’eau ;
- former les populations aux pratiques d'utilisation des installations hygiéniques.

Bénéficiaires du projet :

Les bénéficiaires seront en premier lieu les personnels de ces postes de santé qui bénéficieront de meilleures conditions de travail. Par conséquence, les usagers de ces centres bénéficieront aussi des nouvelles installations durant leurs passages dans les dispensaires. La fréquentation des postes de santé se fait essentiellement lors de consultations ou de séjours de courtes durées, ce qui explique que les installations rénovées seront de dimensions modestes par rapport au nombre de personnes susceptibles de les utiliser.

Eléments complémentaires:
Des séances d’explication du projet ont eu lieu auprès des autorités locales des 2 postes de santé et AUDACE a obtenu l’accord et le soutien fort des maires de M’Boro et Darou Khoudoss qui ont accueilli favorablement le projet et dont les représentants vont intégrer les comités d’hygiène de chaque structure pour une gestion durable des infrastructures.

Au niveau de chaque structure de santé, un comité d'hygiène sera mis en place dont le rôle sera de veiller à l’entretien et la propreté des installations. Le comité d'hygiène sera composé d'un représentant de l'association Audace au Sénégal, d'un représentant du chef de village de la localité, d'un représentant de la mairie de chaque localité, de 2 membres du comité de gestion du poste de santé (pour la prise en charge des questions financières, notamment l'entretien et la réparation des équipements), de 2 membres des associations de jeunesse de la zone et de représentantes des femmes de la localité concernée. Le comité d'hygiène se chargera de veiller à la propreté et au bon usage des infrastructures mises en place à travers une campagne de communication (affichage, réseaux sociaux, médias locaux) pour inciter les populations à adopter des comportements citoyens et responsables pour préserver les installations et se protéger elles-mêmes.

Le volet sensibilisation sera pris en compte par le comité d'hygiène en rapport avec les professionnels de santé de la commune, du département et de la région de Thiès. Il est prévu d'organiser des conférences et informations sur les questions d'hygiène, les maladies infectieuses, la lutte et la prévention contre la covid-19 ainsi que les bons comportements à adopter face à la pandémie (port du masque, lavage des mains, distanciation physique etc.).
Le processus de formation vise la promotion et la sensibilisation de l’hygiène, de l’assainissement et le renforcement des capacités des populations. Il sera assuré par les chefs de postes dans le cadre de leurs missions.

Bénéficiaires: 40.000 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement
Contexte d’intervention: centre de santé
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines , forage
Mode de gestion: gestion communautaire
Source d'énergie pour l'exhaure: énergie gravitaire
Type d’intervention assainissement hygiène: equipement assainissement/hygiène domestique


Source:
AEAG

Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2023