retour imprimer Aide Situer sur une carte
Équipement en assainissement et en eau potable du Centre de Santé complété de 3 points d'accès public à l'eau dans le village de Mbalang Djalingo, commune urbaine de Ngaoundéré 

Géolocalisation
Lieu: Ngaoundere

[Adamaoua / Vina] - Cameroun

Dates: 2020 : 10 mois

Partenaires
  A l'eau Gemeau solidarité Obernai

  AE Rhin-Meuse Moulins les Metz

  Région Grand Est Strasbourg

  Triangle d'Afrique : Alsace Balang Cameroun Weitbruch

Budget global:
34.330 €

Contexte:
Le CAMEROUN est une république démocratique d'Afrique centrale d'environ 475 000 km2 comptant une population estimée à 25,6 M d'habitants, dont 42% de part rurale et une densité de 54 hab./km2. Très pauvre, il figure parmi les pays à revenu intermédiaire tranche inférieure du classement OCDE des bénéficiaires de l'aide publique au développement (IDH 2017 : 0,556 (moyen) soit 151ème sur 189).
Il bénéficie de ressources en eau nombreuses et variées, mais inégalement réparties, très souvent influencées par le climat et exposées à une pollution grandissante. Malgré des potentialités très importantes, la qualité des eaux reste une préoccupation majeure et les eaux souterraines sont difficilement mobilisables dans la plupart des régions. Le taux d'accès des populations à l'eau potable est estimé à 43,9 % et à 34% en matière d'assainissement. Le Cameroun dispose de 5 bassins hydrographiques dont 3 transfrontaliers (Congo, Niger et Lac Tchad). Les volumes d'eau apportés par les bassins nationaux des fleuves côtiers (95 km3) et celui de la Sanaga (63 km3) sont les plus importants et représentent 35 et 24 % des ressources en eau surface du pays.
La région de l'Adamaoua, 3ème en taille sur les 10 que compte le pays, constitue une zone montagneuse séparant les savanes au nord et les forêts au sud, transfrontalière du Nigéria à l'ouest et de la République centrafricaine à l'est. Faiblement peuplée (env. 885 000 hab.) en raison notamment de la pauvreté de ses sols latéritiques, son plateau situé entre 1 000 et 2 000 m d'altitude, représente le "château d'eau" du pays en raison des nombreux fleuves y prenant source. Parmi eux, la Vina du département éponyme où se situe le chef lieu régional de Ngaoundéré (190 000 hab.), à 21 km duquel se trouve l'agglomération de Mbalang Djalingo ( 6 000 hab.).
Les habitants y vivent principalement de l'agriculture vivrière et de l'élevage (zébus et petit bétail).
Le centre de santé du village, créé en 2015 pour assurer un service de soins de proximité aux habitants, accueille un nombre croissant de consultations pour lutter notamment contre les infections et les pathologies liées à l'utilisation de l'eau impropre à la consommation humaine.
Le projet porté par l'association Aleaugemeau en partenariat avec l'association "Triangle d'Afrique" rassemblées au sein du même collectif associatif Humanis de Strasbourg, vise à équiper le centre de santé villageois d'un système d'alimentation en eau potable et à le prolonger par l'équipement de 3 bornes fontaines publiques respectivement localisées dans le centre, à l'école voisine et sur la place du marché. Un bloc sanitaire sur fosse septique, composé de douches et de toilettes, vient compléter ce programme afin de doter également le centre de santé d'un dispositif d'assainissement.


Objectifs:
Objectifs globaux :
* Améliorer les conditions de vie à travers l'accès aux services essentiels liés à l'eau
* Contribuer à l'atteinte des ODD de l'agenda 2030 de l'ONU
- Objectifs spécifiques :
* Donner un accès à l'eau potable durable aux habitants
* Fournir des équipements pérennes améliorant les conditions sanitaires
* Prévenir et réduire les maladies hydriques
* Développer la connaissance favorisant les bonnes pratiques d'hygiène
* Accompagner l'autonomisation de la population à la gestion des services d'eau et des ressources aquatiques

Description de l'action:
Objectifs opérationnels :
* Construction d'un bloc sanitaire ( 5 douches + 5 toilettes) sur fosses septique dans le centre de santé du village * Réalisation d'un forage (caractéristiques estimées : 60m de profondeur et 1,5 à 2m3/heure de capacité) équipé d'un pompage solaire alimenté par 4 panneaux installés sur la toiture du centre de santé * Construction d'un château d'eau (hauteur finie de 10m) en béton armé équipé de 4 cuves plastiques de 10m3 chacune
* Mise en place d'un premier réseau gravitaire principal de distribution desservant trois bornes fontaines localisées respectivement dans le centre de santé, à l'école et sur la place du marché
* Accompagnement à la formation d'un agent et à l'organisation d'un service pour assurer la maintenance, le bon fonctionnement des installations ainsi que la sensibilisation des habitants à l'hygiène
- Résultats attendus / indicateurs :
* Conformité et qualité des travaux réalisés
* Satisfaction à des besoins en eau
* Baisse des maladies hydriques (diarrhée, choléra, dracunculose, typhoïde...)
* Acquisition des bonnes pratiques d'hygiène

Eléments complémentaires:
Contrairement aux modalités d'intervention habituelles d'Aleaugemeau, la crise sanitaire liée au Covid-19 ne permettra pas de planifier un chantier jeunes pour participer à ces travaux ni de mission de sensibilisation des populations et de suivi sur place.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable , hygiène
Milieu d’intervention: péri-urbain
Activité principale du projet: infrastructure/équipement
Contexte d’intervention: centre de santé
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines , forage
Mode de gestion: gestion communautaire
Type d’intervention assainissement hygiène: bloc sanitaire public


Types de financement:

Collectivité , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2022