retour imprimer Aide Situer sur une carte
Alimentation en eau potable et l’assainissement des villages d'Ireli et d'Amani villages - commune de Sangha  

Géolocalisation
Lieu: Amami

[Mopti / Bandiagara] - Mali ,
Lieu: Ireli Bolo
[Mopti / Bandiagara] - Mali

Dates: 2021 : 12 mois


M. ouvrage: Commune de Sangha.

Partenaires
  Adour Pyrénées Sahel Vic-en-Bigorre

  AE Adour-Garonne Toulouse

  Association Sahel Gascogne Marciac

  SIAEP Tarbes-Nord Andrest

Autres partenaires: Association Elan de solidarité (maitre d'œuvre).

Budget global:
75.000 €

Contexte:
Sangha est l’une des communes du Cercle de Bandiagara. Elle se situe au Sud-Est de
Mopti, proche de la falaise de Bandiagara, longue chaîne de grès, s’étirant sur plus de
200 kms. Elle regroupe une population de 40 000 habitants, répartie pour un tiers dans
l’agglomération de Sangha et sa périphérie. Le reste de la population (24 000 habitants)
vit dans l’un des 36 villages souvent difficiles d’accès, couvrant une superficie de
400 km².
Les villages d’Ireli et d’Amani, tous deux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO,
sont situés au pied de la falaise de Bandiagara. Ils sont distants de 5 kms l’un de l’autre,
et situés respectivement à 15 et 20 kms de Sangha.
Le village d’Ireli se compose de 2198 habitants, répartis en huit hameaux : Iréli Bara,
Ganié, Oro, Niéné, Ida, Nataï, Dama et Iréli Toro. Ireli dispose d’une école primaire, d’un
collège, et d’un dispensaire, ainsi que de plusieurs puits et forages, et une latrine sèche à
l’école. Le village d’Amani se compose de 2090 habitants, répartis en cinq hameaux,
dont celui de l’école : Amani Dianogou, Ogodoumo, Pongono, Soban et Amani école. Le
village dispose de plusieurs puits et forages, ainsi qu’une latrine sèche, dans l’enceinte de
l’école.
En 2018, l’association Adour Pyrénées Sahel a été sollicitée par la
commune de Sangha pour contribuer au plan d’équipement et de réhabilitation pour
l’accès à l’eau potable de 6 villages de la commune. Les équipements en place sont
rarement fonctionnels car pollués, bouchés, salés, ou à débit insuffisant.
Les villages d’Ireli et Amani ont été identifiés comme prioritaires, compte tenu de la
population importante concernée et eu égard au très mauvais état des équipements en
place

Objectifs:
Ce projet comprend la réhabilitation de deux forages, l’installation
de pompes à énergie solaire, la réalisation de réservoirs et la mise en place de bornes
fontaine. Il est également prévu d’équiper les villages en latrines. Enfin, le projet intègre
la mise en place d’une gouvernance adaptée au contexte local (comité de gestion), ainsi
qu’une sensibilisation des populations aux règles d’hygiène, en réponse aux risques liés
aux maladies hydriques.

Description de l'action:
Une phase d’étude préalable a permis d’identifier les deux forages à réhabiliter, sur la
base de critères géographique, de qualité de l’eau et de capacité hydraulique. Il s’agit
des forages d’Amani Soban 2 et Ireli Ecole.
- Nettoyage et remise en état du forage (dont installation d’une tête de forage),
installation d’une pompe immergée à énergie solaire de marque Lorentz,
garantissant une hauteur de refoulement suffisante (119 m à Ireli et 72 m à Amani).
Des panneaux solaires de marque Siemens seront installés (Puissance = 4 kW à Ireli
et 3 kW à Amani). Un réseau d’adduction en tuyaux PEHD permettra d’alimenter le
réservoir de 10 m3, placé sur un socle bétonné et dans une enceinte murée,
- Un réseau de distribution permettra d’alimenter les bornes fontaine (8 à Ireli et 7
à Amani). Celles-ci seront équipées d’une gouttière de récupération des eaux
perdues, pour infiltration dans un puisard. Elles seront utilisables 6 à 7 h par jour
(pompage au fil du soleil),
- Construction de 5 blocs de latrines doubles VIP H/F (« Ventilated Improved Pit
latrine »). Chaque bloc est composé d’une cabine « homme », d’une cabine
« femme » et d’un poste de lavage pour les mains. 3 blocs sont prévus à Ireli et 2
blocs à Amani.

Sensibilisation de la population aux bonnes pratiques concernant l’eau, la gestion
des équipements, le respect des consignes : animation dans les écoles,
dispensaires, et lieux publics.
- Formation du comite de gestion (CGE) : gestion administrative, financière, gestion
du stock de pièces, formation à l’entretien régulier et petites réparations,
formation à la sensibilisation à l’hygiène et à la promotion des latrines privées.
Mise en place d'un Club de Santé communautaire avec les « leaders
naturels », autour du chef de village.

Eléments complémentaires:
Le CGE doit être en capacité d’assurer un suivi de sa trésorerie mais également de
gérer les éventuels conflits avec les usagers de l’eau. La tarification est fixée à la
borne fontaine à 5OO Fr CFA/m³.

Bénéficiaires: 4.300 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable , hygiène
Milieu d’intervention: petits centres
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines , forage
Mode de gestion: gestion communautaire
Source d'énergie pour l'exhaure: énergie solaire
Type d’intervention assainissement hygiène: bloc sanitaire public


Source:
AEAG

Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau , Associations
   © pS-Eau 2021