retour imprimer Aide Situer sur une carte
Programme de construction de 6 blocs sanitaires dans les écoles des villages de Gaé et Bokhol 

Géolocalisation
Lieu: Dagana

[Saint-Louis / Dagana] - Sénégal

Dates: 2020 : 10 mois

Partenaires
  AE Rhin-Meuse Moulins les Metz

  CD 54 Nancy

  Région Grand Est Strasbourg

  VERSO Autreville sur Moselle 3 952€

Budget global:
20.132 €

Contexte:
Le Sénégal est une république d'Afrique de l'ouest de 196 722 km2 comptant une population estimée à environ 16 millions habitants, dont 55 % de part rurale et une densité de 82 hab./km2. Très pauvre, il figure parmi les pays les moins avancés du classement OCDE des bénéficiaires de l'aide publique au développement (IDH 2017 : 0,505 soit 164ème sur 189).
Il bénéficie de ressources abondantes en eau mais inégalement réparties, avec des risques de teneurs élevées en sel et fluor dans les nappes du centre, en fer au Nord-Est et en mercure et arsenic dans les zones d'orpaillage du Sud-Est. Le taux d'accès des populations à l'eau potable est estimé à 91 % en milieu rural et 99 % en milieu urbain, et à 42% et 67 % en matière d'assainissement (latrines améliorées).
Le département de Dagana se situe au centre des 3 constituant la Région de Saint-Louis localisée dans le nord du pays et bordée tout son long et jusqu'à son embouchure par le fleuve Sénégal marquant la frontière avec la Mauritanie voisine.
La communes de Gaé, issue de la fusion des villages de N'Diarème-Walo, Gaé, Goumel et Carrière, compte environ 7 000 habitants issus à 90% de familles d'agriculteurs et à 10 % de familles de pêcheurs. Distant de 5 km, le village centre de Bokhol abrite de son côté 23 600 habitants également ruraux.
Ces deux communes voisines bénéficient d'une route goudronnée et disposent de forages avec châteaux d'eau permettant d'alimenter les villages de Gaé, Ndiarème et Bokhol centre où sont situées plusieurs écoles du secteur. Les hameaux Peul de Goumel et Carrière, plus éloignés, disposent de puits traditionnels peu profonds délivrant une eau salée. Aujourd'hui, environ 40% de la population est raccordée directement par un robinet dans la cour des concessions privées. Le prix de l'eau desservie est de 275 FCFA/m3 (soit 0,42 €). Un tarif social est mis en place et les 10 premiers mètres cube sont gratuits.
Ne disposant d'aucun service public d'assainissement, les eaux usées des habitants (toilette, vaisselle, lessive) sont rejetées dans la cour des concessions (sol sableux). Les latrines existantes dans chaque concession sont reliées à une fosse septique en béton posée sur sol filtrant (sable – puit perdu) vidangées par les habitants eux-mêmes, à l'exception des plus grosses (écoles, poste et cases de santé, bâtiments publics, …) par des sociétés privées.

Les écoles primaires mixtes de Gaé (950 élèves) et de Bokhol 2 (400 élèves) sont cependant dépourvues de toilettes, obligeant les élèves et enseignants, pendant et au-delà des récréations, à déféquer en pleine nature ou à rejoindre leur domicile souvent éloigné au détriment des apprentissages scolaires.
Le projet consiste en la construction dans ces deux écoles de 6 blocs sanitaires équipés de lavabos et alimentés en eau potable pour améliorer cette situation et favoriser la conditions d'enseignement.



Objectifs:
- Objectifs globaux :
* Améliorer les conditions de vie à travers l'accès aux services essentiels liés à l'eau
* Contribuer à l’atteinte des ODD de l’agenda 2030 de l’ONU

- Objectifs spécifiques :
* Fournir des équipements pérennes améliorant les conditions sanitaires
* Développer la connaissance favorisant les bonnes pratiques d'hygiène
* Accompagner l'autonomisation des écoles à la gestion de leurs équipements d'assainissement

- Objectifs opérationnels :
* Ecole de Gaé : construction de 4 blocs de 4 cabines et lavabos
* Ecole de Bokhol : rénovation d'1 blocs de 4 cabines et lavabos existant + construction d'un nouveau bloc et d'un toilette pour les enseignants
* Accompagnement des comités de gestion des écoles et des parents d'élèves dans la gestion technique (entretien et maintenance des installations) et financière (équilibre entre les recettes et les coûts d'exploitation - fourniture d'eau et d'électricité, charges d'entretien -) du service d'assainissement scolaire

- Résultats attendus / indicateurs :
* Conformité et qualité des travaux réalisés
* Utilisation conforme et fonctionnement durable des équipements
* Amélioration des temps scolaires des élèves


Bénéficiaires: 1.350 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , hygiène
Milieu d’intervention: rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: école
Mode de gestion: gestion communautaire
Type d’intervention assainissement hygiène: bloc sanitaire public


Source:
AERM

Types de financement:

Collectivité , Agences de l'eau , Associations
   © pS-Eau 2022