retour imprimer Aide Situer sur une carte
Expérimentation d'un suivi socio- sanitaire de la population et alimentation en eau potable de 2 centres de soins sur Mahajanga 

Géolocalisation
Lieu: Mahajanga

[Boeny / Mahajanga I] - Madagascar

Dates: 2020 : 11 mois (En cours)


M. ouvrage: Commune Urbaine de Mahajanga

Partenaires
  AE Rhin-Meuse Moulins les Metz

  CU Mahajanga Mahajanga
  Electriciens sans frontières Strasbourg
  Gescod Strasbourg
  IRD Antananarivo

Budget global:
78.540 €

Contexte:
Mahajanga est une ville portuaire de la côte nord-ouest et capitale de province. Elle compte 250 000 habitants répartis dans 26 quartiers, et se compose de 2 ensembles différents (sites interne et externe) séparés par un vallon naturel dit « Vallon Metzinger » abritant 110 00 habitants appartenant aux classes les plus défavorisées. Ce vallon issu d'un ancien bras de mer constitue une zone urbaine dense et inondable, dépourvue de tout système d'assainissement et d'infrastructures fiables d'alimentation en eau potable et électricité. Sa population y est exposée à des risques sanitaires graves en lien notamment avec des épidémies de maladie eau dépendantes (peste, choléra).

Historique:
Entre 2013 et 2017 à travers 9 phases successives du programme ASSMA (ASSainissement de MAhajanga), en partenariat avec une coopération décentralisée établie avec la ville de Mulhouse et des financements européens et de l'agence de l'eau , l'implication de GESCOD a permis l'implantation dans cette zone de 400 latrines familiales profitant à 5 670 bénéficiaires répartis dans 1 134 ménages, ainsi que la réalisation d'un centre de dépotage des
boues de vidange et de valorisation sous forme de compost dans des opérations de reboisement. Ce projet se poursuit actuellement sous la dénomination ASSMA, Phase II (financé par l’Association des maires francophones, le Syndicat d’assainissement de l’agglomération parisienne et l’AESN) pour la construction de 300 nouvelles latrines familiales.
Le programme ASSMA prévoit en sus de ces infrastructures, un accompagnement de l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) et de l’IPM (Institut Pasteur de Madagascar) pour le suivi des impacts du projet en matière de santé. Des premiers éléments d’analyse avaient notamment permis de conclure que l’implantation des latrines familiales était fortement corrélée avec la diminution du nombre de cas de diarrhées chez les enfants de moins de 5
ans. Ceci avait également mené à l’identification des indicateurs sociaux et spatiaux de risques permettant d’envisager une lecture des situations de vulnérabilité face aux maladies eau-dépendantes.

Objectifs:
Le projet vise à poursuivre ce travail d’analyse en ambitionnant à terme d’associer de manière étroite la recherche au sens large à la prise de décision dans le cadre de l’exécution de projet de développement. Cette approche se veut expérimentale et pilote dans la mesure où elle vise à considérer la rigueur de la démarche scientifique à la prise de décision publique.
Le projet vise également l’adduction d’eau potable de deux centres de santé et la mise en place de dispositifs électriques ’appoint (stockage d’énergie) sur 3 centres de santé (en partenariat avec l’association Electriciens sans frontières) afin de lutter contre le manque d'asepsie et d'y améliorer les conditions de soins.

- Objectifs globaux :
* Améliorer les conditions de vie à travers l'accès aux services essentiels liés à l'eau
* Contribuer à l’atteinte des ODD de l’agenda 2030 de l’ONU

- Objectifs spécifiques :
* Améliorer les conditions d'hygiène et le système de soin des habitants
* Fournir des équipements pérennes améliorant les conditions sanitaires
* Prévenir et réduire les maladies hydriques
* Développer la connaissance favorisant les bonnes pratiques d'hygiène


Description de l'action:
- Objectifs opérationnels :
* Réalisation d'un suivi socio-sanitaire de la population bénéficiaire des installations sanitaires du programme ASSMA * Mise en place d'une adduction d'eau potable dans les centres de santé de base (CSB) d'Amborovy et de Tanambao SOTEMA (forage équipé de pompe solaire, réservoir, réseau interne, bornes fontaine et points d'eau, système d'évacuation)
* Renforcement de compétences des Comités de gestion et des Comités de santé rattachés aux CSB pour assurer la gestion financière du service et sensibiliser les habitants
* Création d'un comité de suivi multi-acteurs associant la municipalité pour assurer la pérennité des systèmes réalisés

- Résultats attendus :
* identification des facteurs de risques sanitaires, carte de vulnérabilité et et carte des priorités d'aménagement
* conformité et qualité des travaux réalisés
* durabilité des systèmes en place
* baisse des maladies hydriques (diarrhée, choléra, dracunculose, typhoïde...)

Bénéficiaires: 24.300 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: péri-urbain
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités
Contexte d’intervention: centre de santé
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines , forage
Mode de gestion: gestion communautaire
Source d'énergie pour l'exhaure: énergie solaire


Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2021