retour imprimer Aide Situer sur une carte
"L'EAU ICI ET LA-BAS 2" (MADAGASCAR, Soavinandriana ) 

Géolocalisation
Lieu: Soavinandriana

[Itasy / Soavinandriana] - Madagascar

Dates: 2019 : 12 mois (En cours)

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse

  MEAE Paris

  Région Nouvelle Aquitaine Bordeaux

  Ville de Billere Billere

Budget global:
38.916 €

Contexte:
1. Localisation du projet et contexte
Soavinandriana est une commune urbaine dans la région d’Itasy, au centre de Madagascar. Elle est composée d’un centre urbanisé et d’une large zone rurale autour de celui-ci. Le territoire est découpé en 25 Fokontany.
Au total la commune de Soavinandriana compte 40 000 habitants.

A Madagascar, l’accès à l’eau et à l’assainissement demeure l’un des défis majeurs pour le développement du pays. Les zones rurales ne sont pas raccordées au réseau d’eau public. La plupart des habitants s’approvisionne en eau de source, qui ruisselle le long des montagnes et se charge en bactéries. Plusieurs diagnostics ont été réalisés sur les problématiques d’eau sur la commune. Il existe de nombreux cas de maladies, dont la bilharziose, causées par l’eau impure.
Une grande partie de la population n’a pas conscience du lien entre ces maladies et la qualité de l’eau, d’où l’importance de proposer un volet éducatif dans ce projet.

Aujourd’hui, la mairie a la compétence de l’eau et l’assainissement, mais aucun agent municipal n’est chargé de s’occuper de ces missions. Grâce au projet PAGLI mené par la coopération décentralisée Nouvelle-Aquitaine – Itasy, les agents vont prochainement renforcer leurs compétences.

Au cours du projet « l’eau ici et là-bas », des premières réalisations concrètes sur l’eau et l’assainissement et des liens solides ont été tissés entre les acteurs du développement des deux villes.


Description de l'action:
L’objectif de l’Axe 1 de ce projet est la construction de micro-infrastructures répondant aux besoins d’accès à l’eau potable et d’assainissement, pour 5 Fokontany (objectif global du projet : équipement de 15 Fokontany, sur les 3 ans).
Cet axe intègre :
1. La rédaction d’un appel à projet, diffusé auprès des Fokontany, visant l’identification des secteurs (Fokontany) à équiper de façon prioritaire,
2. Une phase de sélection des projets reçus, par un jury constitué par l’ONG Sakobisoa
3. La construction des infrastructures
4. La mise en place de comités de gestion
A noter que le VSI (Volontaire de la Solidarité Internationale), recruté au cours de l’été 2019, et basé à Soavinandriana dès le mois de septembre 2019, aura pour mission de coordonner le projet avec les partenaires locaux, et de les accompagner dans la définition de leurs besoins (réponse à l’appel à projets), puis la gestion des infrastructures. Il sera aidé d’un(e) stagiaire (étudiant de l’Université de Pau) et d’un volontaire en service civique.
Il travaillera en étroite collaboration avec une agent de la ville, Lanja RASOLONJADOVO, qui est également sercrétaire de l’ONG Sakobisoa, et qui a suivi plusieurs formations sur la gestion de projet dans le cadre de premier projet de coopération « l’eau ici et là-bas ».
Plus précisément, les actions prévues sont détaillées ci-dessous :
La sélection des projets :
Elle sera opéré par un jury dont les membres seront des représentants de l’ONG Sakobisoa, le Maire de Soavinandriana, le VSI, le conseiller municipal de Billère en charge de la coopération, des représentants de l’intercommunalité ASA dont fait partie Soavinandriana, des représentants de la société civile et de l’université et un représentant de la coopération régionale Aquitaine / Itasy.
Infrastructures envisagées :
Selon les projets retenus, il pourra s’agir de la réfection de captage, de la construction de réseau gravitaire, de réservoirs et de la mise en place de bornes fontaine. Sur la partie assainissement, il pourra être envisagé la construction de latrines.
Les travaux seront réalisés en lien avec les autorités locales des Fokontany.
Ils seront exécutés par des entreprises, assistées par de la main d’œuvre bénévole, mise à disposition par la commune de Soavinandriana (agents de la ville), ainsi que par la population. Enfin, la commune va également apporter une contribution en nature au projet, par la fourniture de matériaux.
Gestion du service et tarification :
Suite à l’installation des micros équipements eau/assainissement, il est prévu la création de comités de gestion, afin de garantir la pérennité des ouvrages. Ces comités de gestion, élus par les habitants, seront formés sur la gestion administrative et les aspects techniques.
Ils seront formés et accompagnés par les deux ingénieurs en hydraulique et assainissement de l’intercommunalité ASA (ces personnes sont salariées de la cellule d’appui technique de la région Nouvelle Aquitaine).
L’objectif de cette formation est de renforcer les capacités du comité de gestion dans les domaines suivants : organisation de travail et planification, gestion administrative et financière simplifiée, logistique et maintenance des ouvrages, suivi, évaluation et rapport des activités réalisées.

En outre, un contrat de délégation de maîtrise d’ouvrage sera signé entre la Commune de Soavinandriana et le comité de gestion.
Les missions du comité de gestion seront les suivantes :
- élaborer le calendrier d’actions et les budgets prévisionnels
- suivre et contrôler la bonne réalisation des travaux
- assurer le suivi financier : encaisser les cotisations, réaliser les dépenses d’entretien-maintenance, etc.
- vérifier le respect du code de l’eau malgache
- contribuer à l’éducation et à la sensibilisation de la population à une bonne gestion de l’eau potable
Afin de déterminer le montant de la tarification à appliquer, une analyse de la volonté et de la capacité à payer sera conduite.
Une enveloppe est prévue dans le budget du projet afin de financer l’entretien la première année : les comités de gestion auront la possibilité de demander une aide financière lorsqu’une dépense liée à la maintenance sera nécessaire. La participation financière qu'apporte le projet ne pourra pas excéder 50% du coût total. Les 50% restant devront être mobilisés par le comité de gestion soit via ses fonds propres ou une collecte de fond. Ce dispositif a pour objectif d’amener les comités de gestion vers une autonomie financière et technique de manière progressive.

Bénéficiaires: 10.000 bénéficiaires.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: petits centres , rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: école , usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines
Mode de gestion: gestion municipale
Type d’intervention assainissement hygiène: equipement assainissement/hygiène domestique


Types de financement:

Etat , Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2021