retour imprimer Aide Situer sur une carte
Équipement en eau du nouveau centre d'accueil de l'association locale SOS filles-mères dans la commune de Komsilga 

Géolocalisation
Lieu: Nabitenga

- Burkina Faso

Dates: 2020 (Terminé)

Partenaires
  AE Rhin-Meuse Moulins les Metz

  CD 94 Créteil

  HAMAP Humanitaire Montluçon

  Région Grand Est Châlons en Champagne


Contexte:
HAMAP Humanitaire est une association créée en 1999 avec pour objet d'agir dans une logique humanitaire d'aide au développement par l'accompagnement des populations pour la réussite de leurs projets dans un souci de pérennité. Elle participe également aux actions d'urgence, de post-urgence et de reconstruction dans un souci de secours et d'assistance.
Elle met ainsi en œuvre l'organisation de réunions, de conférences et de manifestations de plaidoyers pour réunir les fonds nécessaires au déploiement de ses quatre domaines d'activités que sont l'action contre les mines (env. 46%), l'ingénierie de l'eau (env. 43%), l'éducation (env. 6%) et la santé (env. 5%), avec pour objectif le transfert de compétences et l'appui logistique.
L'association dispose d'une antenne sur la bassin-Rhin-Meuse basée à Pont-à-Mousson sous le nom "Les amis d'HAMAP de Lorraine".

Forte de plus de 150 bénévoles actifs, elle agit ainsi annuellement dans une dizaine de pays par an et en faveur de plus de 100 000 personnes au travers de projets d'accès aux services d'eau, de santé, d'éducation et de sécurité déployés dans le monde entier, dont 60% au Moyen-Orient. Bénéficiant d'une antenne à Pont-à-Mousson et partenaire historique de l'agence, elle a bénéficié régulièrement de son soutien annuel (1 à 2 projets/an en moyenne) depuis 2007 pour des projets d'accès à l'eau et à l'assainissement principalement en Asie (Cambodge - notamment en lien avec la GIRE menée par l'agence de l'eau sur le bassin versant du Tonle Sap -, Vietnam et Inde), à Haïti et en Afrique (Madagascar, Burkina Faso).

Le BURKINA FASO est une république démocratique d'Afrique centrale d'environ 274 000 km2 comptant une population estimée à 19,7 M d'habitants, dont 72% de part rurale, avec une densité de 72 hab./km2. Très pauvre, il figure parmi les pays les moins avancés du classement OCDE des bénéficiaires de l’aide publique au développement (IDH 2017 : 0,423 (faible) soit 183ème sur 189).
Enclavé dans la région sahélienne où l'eau est un enjeu vital, son sous-sol est caractérisé par une majorité de formations cristallines qui empêchent la réalisation de forages à débit important. Le recours aux eaux de surface est dépendant d’une pluviométrie variable et la disponibilité de la ressource en eau varie en fonction des régions. A cela s’ajoute une production industrielle et artisanale d’or qui s’est développée ces dernières années et qui impacte les ressources en eau. Le taux d’accès des populations à l’eau potable est respectivement de 65% en milieu rural et 91% en milieu urbain, et de 13% et 37% en matière d’assainissement (données 2016).
En dépit d’un fort arsenal institutionnel, juridique et de programmation (cf. Politique Nationale de l’Eau 2016-2030) en matière de gestion intégrée des ressources en eau, ces principes et outils sont encore faiblement maitrisés par les acteurs locaux en charge de la gestion des services d’eau. Le pays est conduit par ailleurs à devoir lutter contre les phénomènes de déforestation, de désertification, d'appauvrissement des sols et contre les impacts du changement climatique se traduisant notamment par l'intensification des périodes de sécheresse.

La commune de Komsilga, commune rurale du "Grand Ouaga" située à 10 km de la capitale, est confrontée à de grosses difficultés pour assurer les services essentiels liés à l'eau (taux d'accès à l'eau potable et à l'assainissement respectivement de 49% et 12%) : l'approvisionnement en eau se fait à partir de puits de mauvaise qualité, dispersés et éloignés des habitations, et la défécation à l'air libre est la pratique courante pour 7 ménages sur 10.
Ces conditions de vie difficiles frappent particulièrement les jeunes filles mères (femmes non mariées se retrouvant dans la rue, exclues et marginalisées après des grossesses souvent non désirées) et leurs enfants, en proie à l'engrenage de situations précaires et à risques.

Le projet consiste à aider l'association burkinabé SOS Fille Mères créée en 2006 pour assister et réinsérer ces personnes particulièrement vulnérables, à travers la construction d'un centre d'accueil sain et fonctionnel et la mise en place d'un programme pédagogique d'autonomisation des résidentes (formation professionnelle comprise) et de scolarisation de leurs enfants. L'agence de l'eau est sollicitée pour participer à l'équipement en eau de cette structure humanitaire.


Objectifs:
> Objectifs globaux :
- Lutter contre les discriminations et les violences faites aux femmes et aux filles et promouvoir leur autonomisation - Améliorer les conditions de vie à travers l'accès aux services essentiels liés à l'eau
- Contribuer à l’atteinte des ODD de l’agenda 2030 de l’ONU

> Objectifs spécifiques :
- Structurer et pérenniser l'association SOS Filles mères
- Favoriser l'autonomisation et l'éducation des jeunes filles mères et de leurs enfants, en vue de leur réinsertion
- Apporter des conditions de vie sanitaires des résidents du centre d'accueil, notamment à travers l'accès à l'eau et à l'assainissement
- Prévenir et réduire les maladies hydriques



Description de l'action:
> Objectifs opérationnels :
- Construction d'une maison d'accueil fonctionnelle (dortoir, salle d'atelier, cuisine, réfectoire, salle pour enfant, guérite et bureau)
- Mise en place des équipements en eau : forage, pompage solaire, réservoir de 3m3 et bloc sanitaire
- Programme pédagogique de scolarisation des enfants, d'alphabétisation, de planification familiale et de formation professionnelles des filles mères
- Réalisation d'une boutique solidaire pour la vente des produits faits par les résidentes

> Résultats attendus / indicateurs :
- Conformité, qualité et fonctionnalité des travaux réalisés
- Acquisition de connaissances, autonomie et retour au travail des filles mères
- Scolarisation des enfants * Baisse des maladies hydriques (diarrhée, choléra, dracunculose, typhoïde...)
- Ancrage durable des activités de l'association SOS filles mères

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable , hygiène
Milieu d’intervention: péri-urbain
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , sensibilisation
Contexte d’intervention: usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: forage
Source d'énergie pour l'exhaure: énergie solaire
Type d’intervention assainissement hygiène: bloc sanitaire public


Types de financement:

Collectivité , Agences de l'eau , Associations
   © pS-Eau 2020