retour imprimer Aide Situer sur une carte
Plan de gestion intégrée des ressources en eau de Nahr El Jouz, axé sur l'utilisation de mini-centrales hydroélectriques 

Géolocalisation
Lieu: Tannourine el Faouqa

- Liban

Dates: 2016 : 18 mois (Terminé)


Integrated Management Plan of the Water resources of the Nahr El Jouz focusing on the utilization of mini hydro-power
M. ouvrage: Tous les partenaires ont été impliqués dans l'élaboration du projet, à savoir le Ministère de l’Energie et de l’Eau, le Ministère de l’Environnement et la municipalité de Tannourine.

Partenaires
  AICS Baabda
  MEE Beirut
  MoE Beirut
  Municipalité de Tannourine Tannourine

Budget global:
2.000.000 €

Contexte:
Dans le contexte d'un secteur de l'énergie caractérisé par un monopole public et une offre énergétique insuffisante, l'initiative prévoit l'installation d'une mini-centrale hydroélectrique capable de fournir de l'électricité à l'hôpital gouvernemental de Tannourine. Les résultats immédiats seront la réduction de la demande en énergie et la réduction des émissions de CO2. De plus, le bâtiment public intéressé deviendra un modèle pour des applications similaires ailleurs.

Historique:
À la fin de la guerre civile, les conditions d'approvisionnement en eau et d'évacuation des eaux usées au Liban étaient très mauvaises. Les dommages causés aux infrastructures et l'impossibilité de garantir la maintenance des installations pendant la guerre ont gravement compromis leur fonctionnement. La population avait accès à moins de 50% des ressources en eau disponibles au Liban avec une pollution importante. La réhabilitation et le renforcement des réseaux sont l’un des principaux objectifs des activités de reconstruction du pays. Jusqu'à aujourd'hui, la situation semble désastreuse. La quantité d’eau disponible par habitant est d’environ 60 litres / jour contre une demande d’environ 160 litres / jour par personne. La carence des services est due à une gestion et à un entretien inadéquats de l’infrastructure, à des problèmes graves, ainsi qu’aux contraintes financières et institutionnelles.

En mai 2000, le Parlement libanais a promulgué une loi pour le secteur de l'eau (loi 221/2000 sur l'eau) qui redéfinissait le rôle du ministère de l'Énergie et de l'Eau et a créé les établissements de l'eau, assumant des compétences d’opérateur autonome et rationnel. Dans le même temps, la CDR, créée en 1977, est toujours considérée comme l'autorité publique chargée des fonds internationaux pour la mise en œuvre des principaux projets d'infrastructure. Il est également responsable de l'exécution des programmes de crédit d'aide financés par le gouvernement italien.

Objectifs:
Ce projet environnemental intégré a pour objectif de mettre en place une centrale mini-hydroélectrique afin d’atténuer les effets du changement climatique et de sécuriser l’alimentation en énergie. Le projet est mieux en œuvre en partenariat avec le Ministère de l'Énergie et de l'Eau et le Ministère de l’Environnement. En outre, l’assistance technique prévoit le renforcement des capacités du Gouvernement libanais pour répondre aux besoins énergétiques et environnementaux du pays.
L'objectif général est de contribuer au renforcement des institutions libanaises intéressées par le développement du secteur des énergies renouvelables et à l’élaboration d’une nouvelle stratégie gouvernementale d’atténuation du changement climatique.
L’objectif spécifique est de consolider le rôle des énergies renouvelables grâce à la construction d’une centrale hydroélectrique et au renforcement des capacités des organes compétents du Gouvernement libanais. En outre, il est prévu de renforcer le rôle des énergies renouvelables au Liban en tant qu'outil de réduction de l'impact environnemental et du coût de l'énergie dans les bâtiments publics ou les bâtiments d'utilité publique.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: aménagements hydro-agricoles
Milieu d’intervention: petits centres
Activité principale du projet: infrastructure/équipement
Integrated Management Plan of the Water resources of the Nahr El Jouz focusing on the utilization of mini hydro-power


Types de financement:

International (autre UE)
   © pS-Eau 2022