retour imprimer Aide Situer sur une carte
Construction sanitaires pour l'école et le pensionnat de Bayankhangai 

Géolocalisation


Lieu: Tov Aymag [Töv / Bayankhangay] - Mongolie

Dates: 2018 : 18 mois (En cours)

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse

  CA de Brive Brive-la-Gaillarde

  Gobierno del Estado de México Mexico

  Mairie de Montauban Montauban

  PADEM Metz

Budget global:
77.955 €

Contexte:
1- Situation
Le projet sera mené dans l’école du district de Bayankhangai, située à 120 km d’Oulan-Bator, dans la province de Tuv. Le district compte 1528 habitants et comprend une école qui accueille 220 élèves de 6 à 15 ans.
D’après une étude conjointe de l’Organisation Mondiale de la Santé et l’UNICEF de 2015 (Joint Monitoring Programme for Water Supply and Sanitation), seule 59% de la population mongole a un accès amélioré à l’eau potable en milieu rural (66% en milieu urbain), et 43% a un accès amélioré à l’assainissement (66% en milieu urbain).
L’école de Bayankhangai accueille 220 élèves âgés de 6 à 15 ans pendant l’année scolaire qui s’étend de septembre à juin. Ainsi, en 10 mois, l’année scolaire en Mongolie couvre trois saisons (automne, hiver et printemps), pendant lesquelles les températures varient de +15°C à -30°C. Or, les installations sanitaires de l’école ne sont pas du tout adaptées à ces conditions. L’école disposait auparavant d’un système d’eau et d’assainissement à l’intérieur des locaux (toilettes et lavabos pour l’école, et toilettes, lavabos et douches au pensionnat), mais le système de drainage ayant été endommagé en raison des conditions climatiques, l’utilisation de ces infrastructures sanitaires est désormais impossible. Par manque de budget, les réparations n’ont pas pu être effectuées, les pièces ont été utilisées pour stocker du matériel et les installations se sont détériorées. Des latrines rudimentaires ont été construites en extérieur, à une cinquantaine de mètres des bâtiments abritant l’école et le pensionnat. Ces installations posent de nombreux problèmes : l’accès en est difficile, notamment en hiver et la nuit, elles sont mixtes et ne sont pas adaptées à des enfants de moins de 10 ans. La situation est très préoccupante en terme d’hygiène et de santé : ces installations ne comportent que des latrines, il n’y a donc aucune douche pour les 49 pensionnaires, et il n’y a pas non plus de lavabos, l’eau est collectée manuellement à un puits.
Cette situation engendre des conditions d’éducation et de vie très difficiles pour les élèves et les pensionnaires de l’école, poussant certaines familles à envoyer leurs enfants dans une autre école du pays, augmentant encore la distance entre les élèves et leur famille. Ainsi, 59 enfants du district sont scolarisés dans une école en dehors du district.
Concernant l’éducation à l’hygiène et à la santé, les cours dispensés jusqu’alors ont été retiré du programme en 2016 par le Ministère de l’Education, de la Science, de la Culture et des Sports. Certains cours ont été intégrés avec les cours de biologie, mais l’éducation pratique à la santé et à l’hygiène ne sont plus fournis aux enfants.
2. Association, porteur du projet
PADEM (Programme d’Aide et de Développement destinés aux Enfants du Monde)
Association Loi 1908 reconnue d’intérêt général, Inscrite au Registre des Associations du Tribunal d’Instance de Metz – Moselle.



Description de l'action:
Ce projet fera partie d’un programme d’amélioration de l’habitat lancé par PADEM avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre. Il s’agit d’un projet pilote de 18 mois comprenant 5 projets différents. Tous ces projets ont pour ambition d’utiliser des techniques et stratégies innovantes pouvant être réutilisées dans des projets futurs. Au-delà de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour les élèves de Bayankhangai, le projet de PTA permettra de travailler à la fois sur l’approche participative et sur le modèle « child-friendly » pour les enfants de 6 à 15 ans, afin que ces deux aspects puissent être intégrés dans d’autres projets par la suite.

En assainissement (latrines, bornes fontaines…) : Les infrastructures qui seront rénovées/construites lors du projet sont les suivantes :
- Dans l’école, 2 locaux sanitaires composés chacun de 4 toilettes et 2 lavabos.
- Dans le pensionnat : 2 locaux sanitaires composés chacun de 2 toilettes et 1 lavabo, ainsi que 2 salles de bain, l’une comprenant 2 douches et 1 lavabo, la deuxième comprenant 4 douches et 2 lavabos. Au total, 6 locaux seront rénovés, dans lesquels seront installés 12 toilettes, 10 lavabos et 6 douches.
En plus de ces éléments, les formations prévues auprès des enseignants, des élèves et des parents d’élèves participent à renforcer les bénéfices de ces nouvelles infrastructures pour les enfants. Un accent particulier sera mis sur l’importance de mettre à disposition des produits d’hygiène comme le savon ou le papier toilette, et, pour les infrastructures réservées aux filles, des protections périodiques.

Au-delà de ces installations, une partie importante des travaux concernera le système d’assainissement. Il s’agira d’un système respectueux de l’environnement développé par l’Université des Sciences et Technologies d’Oulan-Bator, qui par un système de filtres permet de traiter les eaux usées et d’éviter ainsi la pollution des sols.


Eléments complémentaires:
Le gouvernement (les autorités locales et le département de l’Éducation) apporte une contribution financière d’un montant de 9 280 Euros. Plus précisément il financera : - 10% des coûts de construction (soit environ 5 417 Euros + 182 euros en cas de hausse des prix) - la mise à disposition d’un ingénieur pendant 10 mois (2308 Euros en salaire) - la prise en charge des compléments de salaires du personnel scolaire assurant les formations et la visite d’échange (1374 Euros)

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , hygiène
Milieu d’intervention: rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , sensibilisation
Contexte d’intervention: école
Mode de gestion: gestion: délégation locale à un opérateur privé
Type d’intervention assainissement hygiène: equipement assainissement/hygiène domestique


Types de financement:

Collectivité , Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2019