retour imprimer Aide Situer sur une carte
Accès à l'eau et à l'assainissement au profit des population d'InGall (2017-2019) 

Géolocalisation
Lieu: Ingal

[Agadez / In Gall] - Niger

Dates: 2017 : 36 mois (En cours)

Partenaires
  AE Loire-Bretagne Orléans

  Chlorophylle Panazol

  Commune d'Ingall Ingall

  Limoges Métropole Limoges

  Région Nouvelle Aquitaine Bordeaux

Budget global:
92.530 €

Contexte:
In Gall est une commune rurale situé dans la Région d‘Agadez, reliée par une route goudronnée à 160 km à l’ouest de la ville d'Agadez. Elle possède l’essentiel des administrations : centre de santé, agent de l’environnement, de l’agriculture, de l'élevage, poste de téléphone, relais hertzien, gendarmerie, unités sahariennes, écoles, collège, etc. Un groupe électrogène éclaire une partie de la ville depuis 2003 au gré des arrivages de fioul.
C'est le lieu de la plus grande transhumance du Niger dite « cure salée » qui voit chaque année, durant la saison des pluies, d’immenses troupeaux remonter vers les pâturages et sources salés du nord d'In Gall, sur les argiles de l’Ighazer. La ville d’In Gall ne peut être détachée de son faubourg Teggida n'Tesoumt, village situé à 80 km au nord de la ville et siège de l'extraction du sel, qui sont avec les dattes, les deux ressources principales de sa population. Une partie des villageois d'In Gall séjournant sur place plusieurs mois de l'année.
Les Issawaghen, qui peuplent le village ancien, constituent un îlot de population sédentaire (8 000 habitants). Peuplée de Touareg et des Peulh, la commune rurale recense près de 40 000 habitants, groupés en tribus et groupements, chacun disposant d’une chefferie traditionnelle. Ce sont des nomades semi sédentaires, plus ou moins fixés selon les saisons autour de campement fait de tentes en natte. De plus en plus on observe une sédentarisation de ces populations autour de terroir d’attache de plus en plus restreint. In Gall devient alors un carrefour commercial important pour ces populations, mais aussi une étape de sédentarisation des plus vieux et des plus jeunes, et un lien d’information entre la brousse et la ville tout aussi important.

Ingall est situé sur un bassin versant d'un oued d'environ 70 km², et offre ainsi durant l'hivernage les eaux de ruissellement aux jardins qui s'étalent sur 3 km. Les pluies sont peu fréquentes et le plus souvent très localisées.
Les jardiniers et les éleveurs captent les nappes d'inferoflux dans les kori des montagnes et de la plaine pour irriguer les jardins et abreuver les troupeaux ; en plaine, ils utilisent l'eau des mares en début de saison sèche et creusent des puits qui atteignent les nappes du Continental intercalaire jusqu'à 100 mètres de profondeur en saison sèche. Des stations de pompage captent à plusieurs centaines de mètres la nappe libre et la nappe captive des grès du Tegama, partiellement fossile. Ces eaux sont rarement limpides et sans saveur, mais souvent limoneuses, salées, natronées, carbonatées.
En saison des pluies les jeunes filles vont chercher l'eau directement dans les sables des oueds gorgés d'eau. Un simple trou permettra de recueillir le précieux breuvage. Depuis 2010, le château d'eau qui distribuait jusqu'alors une eau saline impropre à la consommation a été équipé d'une station de filtration permettant de la rendre potable. Le réseau dans le centre urbain est géré par la Société d'Exploitation des Eaux du Niger (SEEN).

Historique:
L’association Chlorophylle œuvre depuis 2003 avec la Mairie d’In Gall sur les questions d’assainissement, d’accès à l’eau et de salubrité publique et a investi près de 200 000 € dans les infrastructures d’assainissement (latrines publiques, fosses septiques, caniveaux, rue pavées, etc.)
Voir projet 2011-2014

Objectifs:
L’accès à l'eau potable doit être quotidien, sans danger et pour tous
Un assainissement adapté
La salubrité par la sensibilisation et la gestion des déchets
La bonne gouvernance par l'accompagnement de la collectivité dans ses compétences

Description de l'action:
1. Le renforcement des capacités des acteurs
Plusieurs formations seront faites à destination des Femmes Relais, notamment une dizaine de formation courtes faites par le Centre de Santé sur des thèmes comme l’hygiène, la salubrité, les MST, etc., leur permettant de faire la sensibilisation en porte à porte.
L’Agent de Chlorophylle et les agents de la collectivité bénéficieront également de diverses formations

2. Réalisation de 150 fosses septiques et latrines publiques
Une enquête a été réalisée au préalable pour connaître les usages et ressentis des populations sur ces équipements

3. Approvisionnement en eau potable
En dehors du périmètre de la SEEN, sont installés 1 pompe à motricité humaine et 5 adductions d’eau. Ces adductions desserviront en particulier les écoles Toudou et Traditionnelle, ainsi qu’un agrandissement pour le centre de santé et la maternité

4. Gestion des eaux de pluies
Pavage de 500 m de rues pour un meilleur écoulement des eaux pluviales vers l’oued
1 étude état des lieux et 2 comblements de mares
Plantation et entretien d'une pépinière de 500 arbres pour faciliter l'infiltration des eaux de pluies et réduire l'érosion des sols

5. Déchets
Réalisation d'un centre de stockage des déchets dangereux (produits chimiques, les piles usagées, ainsi que les déchets électroniques) - cela fait suite à plusieurs opérations de collectes organisées précédemment « 1 kilo de piles pour 1 kilo de mil"

Eléments complémentaires:
La Mairie d’In Gall a choisi de mettre en place un comité de salubrité présidé et convoqué par le Maire, qui rassemble l’ensemble des acteurs autour de la salubrité et de l’assainissement, administrations, chefferie coutumière, société civile. Son rôle est de participer à la définition des activités et leur organisation. Il permet également de trouver des solutions aux problématiques rencontrées sur certaines activités. Existant depuis
2004, il commence à vraiment s’approprier son rôle et sa compétence.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , déchets solides , eau potable , eaux pluviales (gestion)
Milieu d’intervention: petits centres , rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: centre de santé , école , usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: forage , puits
Mode de gestion: gestion municipale
Source d'énergie pour l'exhaure: énergie groupe électrogène , énergie motricité humaine
Type d’intervention assainissement hygiène: bloc sanitaire public , equipement assainissement/hygiène domestique


Source:
Chlorophylle

Types de financement:

Collectivité , Agences de l'eau , Fonds privés (fondations, f. d'entreprise) , Associations

Organismes et Contacts

Chlorophylle lire plus... 76 rue des Vignes
87350  Panazol
France
Tél.: 05 55 70 29 19 et 06 72 14 09 86
  chlorophile[à]wanadoo.fr
http://
Laurent Jarry
conseiller environnement
environnement consult
email2: ingall[à]free.fr
   © pS-Eau 2021