retour imprimer Aide Situer sur une carte
Renforcement des opérateurs et services améliorés en milieu urbain à Magway (Projet ROSAMUR) 

Géolocalisation
Lieu: Magway

[Magway] - Birmanie-Myanmar

Dates: 2017 : 24 mois

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse 42 063€
  Bordeaux Métropole Bordeaux 42 063€
  GRET Yangon
  GRET Nogent sur Marne
  MEAE Paris

  Ville de Paris Paris

Autres partenaires: Township Development Committee (TDC) de Magway, Chin Organization for Rural and Agricultural Development (CORAD), Ambassade de France au Myanmar.

Budget global:
252.847 €

Contexte:
Selon les données de l’OMS et l’UNICEF, 93% des habitants des zones urbaines auraient un accès amélioré à l’eau potable et 97% à l’assainissement. Ces chiffres sont cependant clairement surévalués et ne tiennent pas compte de la qualité, de la fiabilité et de la durabilité des services. Les études menées par le Gret dans les villes birmanes indiquent un état de délabrement avancé des infrastructures hydrauliques et d’une qualité de service particulièrement préoccupante. Les installations collectives ne couvrent jamais l’intégralité du territoire et, là où elles existent, leur fonctionnement est en-deçà des standards internationaux (discontinuité de l’alimentation en eau, systèmes d’évacuation des eaux usées non fonctionnels, etc.). Les opérateurs de services souffrent en outre de divers maux liés à un manque de formation et à des limitations financières et matérielles.
Le Township Development Committee (TDC) de Magway est responsable de la fourniture des services d’eau, d’assainissement et de gestion des déchets dans la zone urbaine du township. Celui-ci étant placé sous la tutelle du gouvernement régional de Magway (Département des Affaires de Développement), chargé de décider des orientations stratégiques et budgétaires en lien avec le développement des services.
L’approvisionnement en eau est réalisé par l’intermédiaire de forages ou de puits individuels, d’eau de rivière distribuée par des vendeurs privés ainsi que par les réseaux d’eau gérés par le TDC. Les
infrastructures couvrent partiellement les quartiers de la ville. Environ 20% des ménages y sont raccordés. L’eau du réseau provient d’une prise d’eau en rivière et de plusieurs forages. Elle n’est pas traitée avant distribution. Dans la majeure partie des zones couvertes par les réseaux, les ménages ne sont alimentés que quelques heures par jour. La capacité de production des ouvrages existants est suffisante (4 940 m3/jour). Le niveau de pertes est élevé. L’eau est vendue forfaitairement aux clients dépourvus de compteurs, ou avec un compteur non-fonctionnel, à un tarif de 6 500 MM/ mois (environ 4.7 €). En termes d'assainissement, seuls 30% des habitants disposeraient d'installations améliorées et seule une vingtaine de vidanges de fosses sont réalisées par le TDC chaque mois.

Objectifs:
Le projet vise à améliorer les conditions d’accès à l’eau et à l’assainissement dans la ville de Magway. Cet objectif nécessite :
- La rénovation et l’extension des installations hydrauliques, la mise en place d’un programme de contrôle des pertes en eau, et la promotion de l'assainissement non collectif.
- La formation des opérateurs à travers l’échange entre pairs et le développement d’outils de gestion (pour améliorer durablement la qualité et la viabilité du service). Des mécanismes pour faciliter l’accès au service d’eau et à l’assainissement pour les ménages défavorisés seront également mis en œuvre.
- Le projet appuiera la structuration de l’offre en latrines et adoptera une démarche de marketing de l’assainissement pour accroître la demande. Une étude des modalités de gestion des boues de vidange sera réalisée afin de définir un plan d’actions détaillé pour la mise en place d’un véritable service pour la ville.

Description de l'action:
- Rénovation des équipements de production et amélioration des conditions de desserte des usagers actuels du réseau et desserte des habitations non connectées.
- Mise en place d’un fonds d’aide visant à équiper un minimum de 100 ménages pauvres (environ 500 habitants) avec un système d’assainissement amélioré. Pour cela, une approche en terme de marketing de l’assainissement sera adoptée : Des opérateurs locaux seront appuyés dans la mise en place de sanimarchés, des lieux de promotion et de ventes de toilettes hygiéniques.
- Réalisation d'une étude approfondie des modalités actuelles de gestion des boues de vidange. Cette étude s’intéressera aux pratiques des ménages en termes de vidange des latrines, aux acteurs (formels et informels) existants ainsi qu’aux modalités de vidange et d’évacuation des boues. L’objectif est d’aboutir à la définition d’un plan d’actions détaillé sur lequel le TDC pourra s’appuyer pour planifier les interventions prioritaires à envisager pour mettre en place un véritable service de gestion des boues de vidange.

Bénéficiaires: 9.500 bénéficiaires.
Indirects : 75000

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: urbain
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: branchement domiciliaire , potabilisation
Mode de gestion: gestion municipale
Type d’intervention assainissement hygiène: boues (traitement des ) , eaux usées (traitement des ) , equipement assainissement/hygiène domestique , evacuation par vidangeur


Source:
GRET / Bordeaux Métropole

Types de financement:

Etat , Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2020