retour imprimer Aide Situer sur une carte
Approvisionnement en eau potable dans des villages des Sundarbans (Bangladesh) 

Géolocalisation
Lieu: Mathbaria (Barisal) et Pathargatha (Barguna)

[Barisâl] - Bangladesh ,
Lieu: Sarankhola
[Khulnâ] - Bangladesh

Dates: 2012 : 48 mois (En cours)

Partenaires
  CD 18 Bourges

  CFS GK-Savar Paris
  Fondation Suez La Défense

  France Libertés Paris

  GK Dhaka
  Région Centre-Val de Loire Orléans

Budget global:
72.200 €

Contexte:
Dans les Sundarbans (la partie du Bangladesh qui borde la baie du Bengale) l'accès à l'eau potable est un problème majeur dans beaucoup de villages : les nappes phréatiques superficielles sont fréquemment saumâtres et les nappes profondes parfois contaminées par l'arsenic. Lorsqu'il existe des puits d'eau non saumâtre et non contaminée par l'arsenic, ce sont les femmes qui vont la puiser, parfois à de longues distances. L'eau des ponds (mares pérennes, non asséchées pendant la saison sèche) proche des habitations est donc la principale ressource en eau douce utilisée pour les besoins en eau potable. Les combustibles sont rares et chers pour stériliser l'eau des ponds. Les risques de maladies infectieuses transmises par l'eau sont donc élevés.

Dans un pays où près de la moitié de la population vit avec moins de 1 euro par jour, la précarité de la population rurale des Sundarbans est accrue par les conditions naturelles (effets des tempêtes et cyclones, élévation du niveau de la mer) et par la faiblesse des infrastructures (transport, santé).
GK intervient systématiquement auprès des populations les plus défavorisées, en mettant l'accent sur leurs besoins et leur capacité d'initiative, ainsi que sur la promotion des femmes.

Les initiatives en matière d'eau et d'assainissement sont mises en œuvre par les populations locales avec l'appui des administrations locales et nationales (Bangladesh Water Development Board, Department of Public Health Engineering), et d'ONG. Les autorités locales concernées par le programme sont essentiellement les élus et représentants des collectivités locales (upazillas et leurs subdivisions : union parishads). Il est indispensable de les consulter pour la bonne administration du projet mais leur implication effective, notamment financière, reste limitée dans le cadre d'une organisation administrative où les moyens publics sont faibles, et où beaucoup de leurs prérogatives sont de fait dévolues aux ONG.

Historique:
Gonoshasthaya Kendra (GK) est intervenue dans la région des Sundarbans depuis 2007, à la suite du cyclone SIDR. Après les secours d'urgence (comprenant des unités mobiles de potabilisation de l'eau), GK a suscité, soutenu et encadré sur le terrain un programme intégré de développement rural et agricole, avec la création de coopératives, la fourniture de matériels et de semences, la mise en place de parcelles de démonstration et de jardins familiaux, des actions de formation, etc. Ce programme est soutenu par le CFS.
Le programme d'installations de pond sand fiters (PSF) répond aux demandes et aux besoins de la population des villages où GK intervient en appui des coopératives d'agriculteurs.

Objectifs:
Permettre aux populations autochtones concernées de :
• porter, avec GK, ce projet de PSF et être co-responsable de cet accès à l'eau
• participer à la réalisation matérielle et à l'entretien des filtres au sable
• gérer, avec l'appui de leur coopérative, la distribution de cette eau aux familles
• contribuer à l'amélioration de la santé des enfants et adultes
• libérer les femmes de « corvée d'eau » qui leur est traditionnellement réservée
• contribuer par l'exemple à la généralisation de ce type d'installations adaptées au contexte local des Sundarbans

Description de l'action:
Filtres à sables (PSF)
Le projet porte sur la réalisation et l'installation de filtres à sable (PSF) pour la potabilisation d'eau de surface. Chaque installation (dimension LxlxH : 3,3 x 2,3 x 1,3 m) comporte, dans des compartiments en ciment et béton, des lits de sable et de brique pilée à travers lesquels transite l'eau pompée depuis une réserve de surface (mare pérenne). L'eau ainsi filtrée est stockée et soutirée par des robinets en accès libre. Cette technologie est éprouvée et bien adaptée au milieu. Il existe au Bangladesh les compétences pour concevoir, réaliser et utiliser de telles installations.

Calendrier :
1. 2012- 2013 : 20 PSF (terminés fin 2013)
2. 2013-2014 : 30 PSF
3. 2014-2015-2016 : 1ère tranche :20 PSF ; 2ème tranche:20 PSF ; 3ème tranche éventuelle (20 PSF)

Modalités d'intervention
GK assure, sous la direction de son responsable régional, la définition du projet : conception des installations, études des coûts, devis, appel d'offres et achat des matériaux, choix des chefs de travaux.
L'équipe de GK sur le terrain organise la consultation des villageois et des autorités locales, la discussion sur les modalités de réalisation (emplacement, participation des villageois aux travaux, etc.). Il est mis en place dans le cadre de coopératives existantes des comités de gestion responsable de l'entretien et du recouvrement des contribution des usagers.
La formation à l'entretien et à la gestion est donnée par GK.
Les agents de développement de GK (engagés également sur les autres programmes de GK) assurent une présence et des conseils en tant que de besoin auprès des utilisateurs et du comité de gestion.

Eléments complémentaires:
Le coût de la réalisation, depuis la conception jusqu'à la remise aux usagers, est de l'ordre de 1000 euros par PSF. Chaque PSF étant rattaché à une coopérative, ses membres utilisant le PSF paieront 50 takas (=équivalent à 0,5 euros) par mois pour les frais de fonctionnement , et pour constituer un fonds de réserve pour aider à la construction de nouveaux PSF.

Les installations ne présentent pas de dispositifs sophistiqués et inhabituels pour les usagers : pompes manuelles, plomberie simple, matériaux résistants et faciles à entretenir et à remettre en état. L'entretien peut facilement être assuré par des usagers que GK formera à cet effet. En cas de dysfonctionnement, les agents de développement de GK pourront apporter des conseils et s'il le faut organiser les interventions nécessaires.
Le projet ne comporte pas de risques, par ses procédés et ses matériaux, pour l'environnement. Des initiatives annexes en matière de protection de la ressource et d'assainissement pourront être proposées et développées (compostage, latrines, etc).



Bénéficiaires: 18.000 bénéficiaires.
Un PSF peut desservir en moyenne 40 foyers (5 personnes par foyer).

Classement:
Sous-secteur d’intervention: eau potable
Milieu d’intervention: rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités
Contexte d’intervention: usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: potabilisation
Mode de gestion: gestion communautaire


Source:
CFS-GK

Types de financement:

Collectivité , Fonds privés (fondations, f. d'entreprise) , Associations

Organismes et Contacts

Comité français de soutien à GK-Savar lire plus... 52, boulevard de Vaugirard
75015  Paris
France
  Comit[à]ComGKSAVAR.org
http://
Jean-Pierre Bécue
Président
Chairman
Aquassistance: Groupe Ouvrages, Génie civil
portable: 0673371367
email: jpbecue.cfs.gk.bangladesh[à]gmail.com
email2: mjpbecue7[à]gmail.com
   © pS-Eau 2021