retour imprimer Aide Situer sur une carte
Dernière phase (2013-2016) du programme de restauration porté par la coopération décentralisée entre Communauté de Communes du Val de Drôme (CCVD) et Sinthiou Bamembé pour la restauration du Thiangol Mangol 

Géolocalisation
Lieu: Sintiou Bamambe

[Matam / Matam] - Sénégal

Dates: 2013 : 36 mois

Partenaires
  AE Rhône Méditerranée Corse Lyon

  CC du Val de Drôme Crest

Budget global:
637.500 €

Contexte:
Le Thiangol Mangol est une rivière située dans la région de Matam, à écoulement non permanent, qui apporte l'eau sur les terres en saison des pluies et permet la culture de décrue, indispensable à l'alimentation locale : mil, maïs, cultures maraîchères. Autour du Thiangol Mangol, s'organise la vie de 9 villages (10 000 habitants). Le fonctionnement de la rivière s'étant fortement dégradé depuis quelques décennies, il met en péril la survie de ces villages. L'objectif d'un vaste programme initié en 1999, est de rendre au bassin versant du Tiangol Mangol, un fonctionnement hydraulique plus naturel permettant de restaurer son utilité vivrière.

Le Tiangol Mangol est en effet totalement dégradé suite aux sécheresses successives et à une déforestation massive depuis une vingtaine d'années.
Une érosion importante des sols, s'est installée rendant stérile la plupart des terres de cultures et inondant les villages situés en aval du bassin.
L'enjeu du fonctionnement de cette rivière est majeur : la plus grande partie de l'activité économique et de subsistance des villages riverains dépend de son comportement pendant la saison des pluies. Les pluies doivent s'étendre sur les terres alentours, pour permettre les semences à la décrue. Elles sont également nécessaires à la recharge des nappes et au remplissage des abreuvoirs naturels. Mais d'année en année, la violence des pluies et des crues provoque une chenalisation du lit de la rivière, autrefois composé de méandres, avec pour effet une érosion forte et destructrice.

De manière à prendre en compte l'ensemble des interactions (milieux et activité humaine), le projet s'est conçu de façon concertée avec la population.

La collectivité locale sénégalaise partenaire (la Collectivité Rurale Sinthiou Bamambé), est maître d'ouvrage associé. C'est elle qui définit les orientations, et coordonne le programme.

L'ADOS, Maître d'oeuvre du projet, assure une présence permanente sur le terrain, le suivi, l'accompagnement et la mise en oeuvre des actions, mandatée par la CCVD. Les services techniques de l'Etat sénégalais sont également associés très étroitement.

Historique:
Une étude réalisée en 2001 et 2002, a défini un programme de restauration durable, étalé sur une quinzaine d'années. Les composantes locales ont été prises en considération, qu'elles soient d'ordre technique, politique ou sociologique. Cette première étape a permis, en associant les villageois, de créer une dynamique. Cette phase a aussi été l'occasion de valider techniquement la nature des travaux à mettre en place et d'établir le programme de restauration.
Ces études ont identifié l'ensemble des actions nécessaires sur le long terme (15 ans), programmé suivant des tranches triennales dont la première a démarré en 2003.

Les premières phases d'actions menées de 2003 à 2012 ont permis de réaliser un certain nombre d'actions

Objectifs:
Poursuivre et achever la restauration et le fonctionnement hydraulique du bassin versant du Thiangol Mangol, visant notamment à rétablir son utilité vivrière.

Description de l'action:
- réalisation de 21 ouvrages nécessitant l'achat de matériel, la location et la réparation d'engins mécaniques ;
- réalisation et diffusion d'outils pédagogiques auprès des populations locales sur les techniques mises en place et les modes de gestion de la végétation ;
- coordination du projet (un chargé de mission, un conducteur d'engin et un chargé du suivi technique) ;

Classement:
Sous-secteur d’intervention: aménagements hydro-agricoles , gestion de la ressource en eau
Milieu d’intervention: rural
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Mode de gestion: gestion communautaire


Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2022