retour imprimer Aide Situer sur une carte
Extension du réseau collecte eaux usées dans les quartiers de N'Diolofène et Diamagueune (Coopération Saint Louis - Toulouse) 

Géolocalisation
Lieu: Saint Louis

[Saint-Louis / Saint-Louis] - Sénégal

Dates: 2013 : 48 mois (En cours)

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse

  Toulouse Métropole Toulouse
  Ville de Toulouse Toulouse

Budget global:
430.000 €

Contexte:
Un accord cadre a été signé le 5 janvier 2010 entre la Communauté Urbaine du Grand Toulouse (CUGT), la Ville de Toulouse et l'Agence de l'Eau Adour-Garonne afin de favoriser une gestion durable et solidaire de l'eau sur le territoire communautaire. Cette convention prévoit notamment de réaliser et d'appuyer des actions de coopération décentralisée sur plusieurs zones prioritaires, dont la ville de Saint Louis du Sénégal.

Un protocole a ensuite été établi entre les Villes de Toulouse et Saint Louis, validé par le conseil municipal de Toulouse du 25 novembre 2011, il définit les principaux domaines de leur coopération, leurs engagements respectifs ainsi que les modalités de mise en œuvre des actions.

La ville de Saint Louis dispose déjà d'un schéma directeur de l'assainissement. Le système d'assainissement dispose d'une lagune de traitement des eaux usées collectées.

Le système de collecte des eaux usées (54 Kms) concerne l'île historique de Saint Louis (réseau ancien) et une partie de la zone continentale (Sor) et de la langue de Barbarie. Sur la zone de Sor, la coopération technique belge intervient pour doter le quartier Darou d'un système d'assainissement (station de relevage plus réseaux de collecte collectif et semi-collectif).

Le système d'évacuation des eaux usées s'organise autour de 5 stations de pompage (rejet vers la lagune de traitement) avec un linéaire de réseau de 14 Kms, mais certains quartiers ne disposent pas de réseaux de collecte permettant d'amener les eaux usées vers ces stations de pompage.

L'évacuation des eaux usées présente du point de vue de la salubrité et de l'impact économique un enjeu important, car durant la saison des pluies les quartiers ne disposant pas de réseaux de collecte et d'évacuation sont inondés pendant plusieurs mois, ce qui provoque la remontée des effluents usés des fosses septiques et la flottaison dans les rues inondées du contenu de ces fosses.

A noter que l'Agence de Développement Communal (ADC) assure l'animation sociale des programmes d'investissements initiés par la ville en lien avec les conseils de quartier.

Historique:
En application de l’accord cadre du 5 janvier 2010 entre la Communauté Urbaine du Grand Toulouse (CUGT), la ville de Toulouse et l’Agence de l’Eau Adour-Garonne une mission, organisée conjointement par l’Agence et la ville de Toulouse en septembre 2011, s’est rendue à Saint Louis pour identifier les opérations susceptibles d’être financées dans un programme opérationnel de coopération décentralisée.

A l’issue de cette mission, les partenaires ont constaté que le quartier de Diamaguène n’est pas entièrement raccordé au réseau de collecte et nécessite donc la création de raccordements supplémentaires et que le quartier de Ndioloféne ne dispose quant à lui d’aucun réseau de collecte. Par ailleurs, ce quartier est contigu au quartier de Darou où la coopération belge vient de créer un très important poste de relevage pour acheminer les eaux usées collectées du quartier de Darou vers la lagune de traitement. Or ce poste est très largement surdimensionné pour ces seuls effluents et pourrait accepter les effluents du quartier de Ndiolofène si ceux-ci étaient collectés.

Une enquête socio économique a déjà été réalisée par l’ADC auprès des populations concernées. Cette enquête a été restituée auprès des deux conseils de quartiers en présence d’une mission technique organisée par l’Agence de l’Eau du 14 au 19 octobre 2012. Les conseils de quartiers ont manifesté leur attente d’une réalisation rapide des travaux. La mission a d’autre part élaboré avec l’ADC le cahier des charges de l’étude de faisabilité technique détaillée devant réaliser notamment les termes de référence pour l’appel d’offres à travaux ainsi que le planning global de l’opération jusqu’à la réception des travaux.
Une deuxième mission menée du 20 au 26 avril 2013 a permis de valider les résultats de l’étude de faisabilité technique détaillée et de définir les préconisations techniques du cahier des charges pour l’appel d’offres à travaux ainsi que les critères de sélection des offres. La mission a également rencontré l’ONAS (Office National de l’Assainissement du Sénégal) avec laquelle elle a examiné les conditions requises pour une bonne exécution des travaux.

Objectifs:
La présente opération consiste donc à cofinancer avec la ville de Toulouse la réalisation de travaux des réseaux de collecte, et plus précisément des types de réseaux séparatifs avec canalisation PVC, à savoir 5 120m linéaires pour les quartiers de NDiolofène et 131m linéaires pour Diamaguéne. A noter que les travaux prévus permettraient le raccordement au réseau d’eaux usées de 8 000 personnes.

Description de l'action:
- réaliser les travaux nécessaires à la création des réseaux de collecte des quartiers de Diamaguène et Ndiolofène ; ce choix correspond à deux critères retenus par les partenaires de l'accord cadre, celui de répondre à un besoin prioritaire exprimé par les institutions locales et celui de constituer une opération structurante s'intégrant dans un schéma directeur et pouvant être facilement identifiée par les populations concernées comme par les deux collectivités partenaires et permettre une lisibilité de la coopération sur le volet assainissement. apporter une assistance technique à la ville de Saint Louis pour actualiser son schéma directeur d'assainissement ;
- accompagner des actions de formation dans le domaine de l'assainissement.

Eléments complémentaires:
En 2014, l'AEAG et la Ville de Toulouse s'accorde pour le financement d'un point focal en charge du suivi de la coopération à Saint Louis, en charge du suivi opérationnel des actions.
De manière transversale, il assure un rôle d’animation sociale auprès de la population des quartiers concernés , il fait le lien avec les autres coopérations sur le secteur.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement
Milieu d’intervention: urbain
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités
Contexte d’intervention: usage domestique
Mode de gestion: gestion municipale , gestion: opérateur national
Type d’intervention assainissement hygiène: évacuation par réseau


Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau
   © pS-Eau 2021