retour imprimer Aide Situer sur une carte
Programme d'appui aux collectivités locales pour l'accès à l'eau potable et à l'assainissement (PacepaS- année 4) 

Géolocalisation
Lieu: Diawara

[Matam / Kanel] - Sénégal

Dates: 2012 : 12 mois (En cours)


M. ouvrage: Communautés rurales de Moudéry, Bokiladji et Orkadiéré, communes de Diawara et d’Ouro Sogui

Partenaires
  AE Artois Picardie Douai
  AE Rhône Méditerranée Corse Lyon
  AE Seine-Normandie Nanterre
  DRH Tambacounda
  Grand Lyon Lyon
  GRET Nogent sur Marne
  GRET Tambacounda
  Service Régional de l'hydraulique de Matam Matam
  VEOLIA Eau Lyon

Budget global:
178.506 €

Contexte:
Au Sénégal, de nombreux centres ruraux souffrent d'un manque d'accès à l'eau potable. Malgré les réalisations effectuées dans les années 90, la situation reste insatisfaisante : les comités villageois mis en place à cette époque pour gérer les infrastructures n'ont pas réussi à pérenniser les services ni satisfaire les attentes des usagers (demandes de branchements domiciliaires, approvisionnement continu, etc.). De plus, la forte croissance démographique enregistrée dans ces bourgs provoque de nombreux défis en termes d'assainissement et de gestion des déchets. Ces problèmes sont exacerbés dans les zones denses des localités où les foyers ne disposent pas d'équipement pour évacuer leurs eaux usées. L'état sanitaire global est globalement dégradé compromettant ainsi les bénéfices de la mise en place du service de l'eau.
Le projet vise à tester des solutions techniques et de gestion des services d'eau et d'assainissement adaptées en associant les organisations de la société civile et le secteur privé sénégalais. Les collectivités locales sont chargées de la planification et de la régulation des services. Les phases antérieures du projet ont d'ores et déjà permis d'équiper 4 bourgs. La population des autres localités en cours de travaux subsiste grâce à des sources non potables telles que le fleuve, les mares, et les puits. Les vendeurs d'eau ambulants fournissent de l'eau à domicile à 3 000 FCFA/m3 soit 8 fois plus cher que la norme en milieu rural. Par exemple, les habitants de Diawara (12.000 hab.) dépensent en moyenne 511 FCFA par jour et par concession pour une faible quantité d'eau non potable.

Au Sénégal, la politique sectorielle est marquée par la Réforme de la Gestion des Forages qui se généralise à travers le pays. Les orientations retenues concernent la délégation de gestion au secteur privé avec un contrôle exercé par une association d'usagers (Asufor) issue de la localité. Les services déconcentrés de l'Hydraulique sont en charge du contrôle de la bonne exploitation, de la maintenance et de l'exécution des contrats. Suivant le principe de subsidiarité, les collectivités territoriales traitent des problèmes quotidiens rencontrés sur leur territoire. Le processus de décentralisation et la nouvelle loi sur l'eau renforcent le rôle des collectivités dans les domaines de l'eau potable. Les communautés rurales et communes sont les maîtres d'ouvrage des projets d'eau et d'assainissement, une responsabilité qu'elles assurent avec l'assistance des Agences Régionales de Développement.

Historique:
Le projet ici présenté constitue la dernière phase d’un programme engagé en 2008 sous le nom de « PacepaS ». Dans plusieurs localités, les activités sont d’ores et déjà finalisées. Dans d’autres, elles sont en cours de mise en oeuvre : des investissements restent à réaliser et les activités d’accompagnement, de renforcement des capacités des acteurs locaux, de suivi des services et enfin de capitalisation d’expérience ne sont pas terminées.
L’origine du programme PacepaS provient d’une sollicitation des associations de migrants issus des Départements de Bakel et Kanel, résidant en France, et désireux de trouver des solu-tions durables pour l’accès à l’eau potable et l’assainissement dans leurs localités d’origine. Cette sollicitation a été relayée par le Gret auprès de plusieurs partenaires financiers.

Les phases antérieures de ce projet ont permis de réaliser dans chaque collectivité locale concernée des Plans Locaux d’Hydraulique et d’Assainissement (PLHA). Ces documents de planification ont conduit d’une part à l’identification des besoins d’eau potable et d’assainissement à l’échelle des collectivités et d’autre part au choix des priorités d’intervention. Conformément aux orientations sectorielles, les projets sélectionnés par les élus sont mis en oeuvre sous maitrise d’ouvrage communale, avec l’appui des services techniques déconcentrés et des ARD.
Une fois les travaux terminés, les associations d’usagers créées dans chaque localité sont garantes du service d’eau potable. Comme le promeut la politique nationale, elles signent un contrat avec un délégataire professionnel issu du secteur privé sénégalais. Les services déconcentrés de l’hydraulique appuient ces associations d’usagers dans le contrôle du service, avec le soutien des collectivités locales (communes et communautés rurales) et de l’autorité administrative (préfet et sous-préfet).

Objectifs:
Le projet vise à améliorer le bien-être et la santé des populations vivant dans les gros villages ruraux de l’Est du Sénégal par la planification hydraulique à l’échelle des collectivités locales et le développement de services d’eau et d’assainissement à partir de solutions techniques et de dispositifs de gestion adaptés.

Description de l'action:
Travaux :

- Finalisation de la station de traitement de Diawara : (i) ajustements liés à la mise en service, (ii) équipement d'une pompe doseuse pour l'injection du coagulant, (iii) équipements des appareils de mesures pour le contrôle qualité de l'eau, (iv) équipement du 2ème forage ;
- Finalisation du réseau de distribution de Diawara par la pose d'une dernière ligne dans les rues secondaires et installation des branchements domestiques par l'Asufor ;
- Aménagement du site d'enfouissement des ordures ménagères dans la Commune de Diawara ;
- Construction de 3 édicules dans 2 écoles primaires et dans la nouvelle gare routière de Diawara.
- Installation de dispositifs de chloration dans les sites de Tuabou, Tourimé, Moudéry et Yacine Lacké.

Formation :

- Activités de suivi des Asufors et formations complémentaires à la gestion du service ;
- Contractualisation entre l'Asufor de Diawara-Yellingara et le délégataire sélectionné ;
- Mise en place d'un dispositif de suivi technique et financier assuré par un opérateur privé ;
- Création d'une fédération des Asufors ;
- Fourniture de la documentation nécessaire à une bonne gestion du réseau y compris les futurs travaux d'extension et de renouvellement des infrastructures ;
- Organisation d'un atelier de sensibilisation en direction des autorités locales et des élus des conseils ruraux et municipaux sur le contrôle de la gestion déléguée ;
- Organisation de la gestion des blocs sanitaires dans les lieux publics, avec un contrôle régulier de l'entretien de ces édicules.

Sensibilisation :

La campagne de sensibilisation des élèves des classes élémentaires permettra de faire évoluer les pratiques à risque en termes d'hygiène et d'assainissement. Les élèves apprendront à évaluer la qualité d'une eau selon sa source ce qui favorisera la consommation de l'eau du robinet. Cette activité ciblera 2000 élèves des écoles élémentaires.

Partenaires: Agences Régionales de Développement (ARD) de Matam et Tambacounda
Communautés rurales et communes partenaires du programme
Brigades des puits et forages
ASUFORS
Populations bénéficiaires
Partenaires techniques: Directions Régionales de l’Hydraulique de Matam et Tambacounda
Techniciens du GRET basés dans la commune de Bakel
Direction de l’exploitation et de la maintenance (DEM)
Entreprises locales
Financeurs: - Agence de l’Eau Seine Normandie
- Agence de l’Eau Artois Picardie
- Fonds Eau du Grand Lyon
- Populations et collectivités locales bénéficiaires (apport local financier et valorisé)
Bénéficiaires: 29.000 bénéficiaires.
Usagers des installations d’eau et d’assainissement (Diawara, Yellingara, Tourimé, Tuabou, Moudéry, Yacine Lacké, Diaré Mbolo)

Bénéficiaires indirects = entreprises de travaux locales, élus et personnels de 3 collectivités locales (Moudéry, Orkadiéré, Diawara), personnels des services déconcentrés de l’Hydraulique et de l’assainissement des ARD de Tambacounda et Matam

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: petits centres
Type d’ouvrage eau potable: branchement domiciliaire


Source:
Documents de projet soumis au Fonds Eau

Types de financement:

Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau

Organismes et Contacts

Agence Régionale de Développement lire plus... Quartier Salikégné
bp 444
Tambacounda
Sénégal
Abdoul Aziz Tandia
Directeur
ARD
portable: +221777250043 ou +2215408014
GRET lire plus... s/c ARD Route de Khor
BP 538
Saint Louis
Sénégal
http://
Babacar Gueye
Chef de Projet Eau Potable Assainissement et Déchet au Gret
GRET
Tél.: 778225977
Skype: babacargretsn
email: gueye.senegal[à]gret.org
Office des Forages Ruraux lire plus... 63 Immeuble Aïda, rond point VDN x Ouest-Foire
Dakar
Sénégal
http://
Abou Fall
Unis Cité Auvergne Rhône Alpes lire plus... 2 rue du Professeur Zimmermann
69007  Lyon
France
Tél.: 04 78 62 08 65
  rhone-alpes[à]uniscite.fr
http://
Frédéric Naulet
Directeur régional
   © pS-Eau 2020