retour imprimer Aide Situer sur une carte
Projet de consolidation du service public de l'eau dans les régions sud du Tchad 

Géolocalisation
Lieu: Moundou

[Logone Occidental / Lac Wey] - Tchad

Dates: 2010

Partenaires
  AE Loire-Bretagne Orléans
  AFD Paris
  Fondation Lord Michelham of Hellingly Genève
  Grand Poitiers Poitiers
  ID Poitiers
  SEDIF Paris
  SEVES Paris

Budget global:
500.000 €

Contexte:
Le Service Public de l'Eau (SPE) dans les régions sud du Tchad est en fort développement avec la construction de nombreux systèmes. Malheureusement, la gestion de ces nouveaux réseaux AEP n'est pas toujours organisée, malgré un cadre législatif clair et la présence de la Cellule de Conseil et d'Appui à la Gestion (CCAG).

La CCAG (Cellule de Conseil et d'Appui à la Gestion) de Moundou, a été créée en 2004. Cette cellule a pour vocation de garantir la pérennité des systèmes d'alimentation en eau potable, en apportant suivi, conseil organisationnel et technique aux Associations d'Usagers de l'Eau, aux Exploitants et à l'Administration. En échange de ses services elle perçoit 40 FCFA/m3 vendu, de la part des Associations des Usagers de l'Eau (AUE) ayant signé une convention. La CCAG suit une quarantaine d'AUE, mais elle n'est pas pour autant financièrement autonome (les recettes représentent de l'ordre de 75% de ses coûts de fonctionnement).

Historique:
ID intervient au Tchad depuis 2005, et depuis 2006 dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. En 2007, un appui à la la CCAG a été assuré pour lui permettre d’organiser le service public de l’eau dans 8 villages, dont les AUE ont passées des conventions avec la CCAG.

Objectifs:
Les actions menées tout au long de ce programme visent à consolider durablement le service public de l’eau dans cette région. Cette consolidation doit permettre à la CCAG, garante de la pérennité du service, d’inscrire son action dans le temps en atteignant son autonomie financière.

Description de l'action:
- Renforcer et optimiser le Service Public de l'Eau

La réalisation d'extension sur des réseaux des AUE dans les villages ayant déjà signé une convention avec la CCAG et respectant ses préconisations. Cela permet :
- De conforter les AUE qui assurent une bonne gestion de leurs installations
- D'améliorer l'accès à l'eau en rapprochant les points de distribution des consommateurs et en réduisant le temps d'attente
- En augmentant les recettes de la CCAG grâce à une augmentation de la consommation.

- Organiser la gestion des réseaux dans de nouveaux centres

Certains centres de la région disposent d'un système d'alimentation en eau potable dont la gestion n'est pas organisée remettant en question la pérennité des infrastructures. Par conséquent, il semble primordial d'intervenir dans ces centres afin d'appuyer la mise en place de structures de gestion. De plus, cela permet à la CCAG de signer de nouvelles conventions et donc de renforcer sa stabilité financière.

Mise en place du paiement des administrations

Les services administratifs présents dans les grands centres ont l'habitude de ne pas payer leur consommation d'eau, ce qui pénalise l'équilibre financier du service de l'eau. Sur la base de l'expérience de la société tchadienne de l'eau, nous avons défini une procédure de paiement des administrations en concertation avec les autorités.

- Favoriser la consommation d'eau potable par la promotion de l'hygiène

La consommation moyenne d'eau potable dans cette région est d'environ 5L/jour par habitant. Cette moyenne est marquée par une forte variation saisonnière. En effet, en saison des pluies les usagers ont l'habitude de boire l'eau des puits ou des marigots, gratuite mais contaminée. Nous avons formé des relais dans chaque village afin qu'ils puissent régulièrement sensibiliser leurs concitoyens. En plus des résultats bénéfiques en termes de santé publique, ce travail de sensibilisation devrait se traduire par une augmentation de la consommation d'eau potable, permettant ainsi d'augmenter les recettes de la CCAG.

Partenaires: Direction Régionale de l’Hydraulique
AGIR
SEVES
Financeurs: - AFD
- Syndicat de l’eau d’île de France
- Agence de l'eau Loire Bretagne
- Communauté d'agglomération de Poitiers
- Fondation Lord Michelham
Bénéficiaires: 11.250 bénéficiaires.
11 250 personnes s’alimentent à partir des extensions, 145 000 usagers dans les centres où le service de l’eau a été organisé, 40 000 participants aux séances de sensibilisation.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable , hygiène
Milieu d’intervention: petits centres
Activité principale du projet: infrastructure/équipement , renforcement des capacités , sensibilisation
Contexte d’intervention: usage domestique
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines
Mode de gestion: gestion communautaire , gestion municipale

-> Fiche correspondante sur l'Atlas du MAEE


Source:
Initiative développement

Types de financement:

AFD , Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau , Fonds privés (fondations, f. d'entreprise)
   © pS-Eau 2021