retour imprimer Aide Situer sur une carte
Mise en place d'un système intégré de gestion des boues de vidange a Tamatave 

Géolocalisation
Lieu: Toamasina

[Atsinanana / Toamasina I] - Madagascar

Dates: 2012 (En cours)


M. ouvrage: Commune Urbaine de Toamasina

Partenaires
  AE Adour-Garonne Toulouse
  Join for Water Antananarivo
  Join for Water Gent
  Practica Foundation Papendrecht

Budget global:
500.000 €

Contexte:
Le projet concerne la communauté urbaine de Tamatave, principale ville de l'Est de Madagascar (263 000 habitants), située au bord de l'Océan Indien à 350 kilomètres au Nord-Est de la capitale Antananarivo. La ville dispose du port commercial le plus dynamique du pays ainsi que d'importantes industries.
A Tamatave, 45 % des habitants seulement ont accès à l'eau potable. Au niveau de l'assainissement liquide, le réseau existant se limite à deux canaux à ciel ouvert, essentiellement destinés au drainage des eaux pluviales. En matière de gestion des excrétas, l'assainissement autonome représente le mode prédominant dans la ville avec 97 % des ménages qui utilisent des latrines, dont 38 % reposent sur des fosses septiques et 62 % sur des fosses simples. Ce sont des opérateurs privés qui assurent ces travaux pour lesquels les ménages, les entreprises et les écoles paient.
En 2012, une étude a révélé que 97% des boues produites à Tamatave étaient vidangées manuellement, au seau et à la pelle, de manière non hygiénique et par des opérateurs informels ne disposant pas de matériel adéquat pour évacuer les boues de vidange. Ainsi, la pratique actuelle consiste à enfouir directement les boues dans les cours des ménages ce qui conduit, chaque année, à l'enfouissement de plus de 13.800 m3 de boues fécales dans le sol de Tamatave. En outre, la ville ne disposant pas de station de traitement des boues, la part de boues vidangées mécaniquement par camion est déversée en périphérie de la ville dans des décharges sauvage, voire des cours d'eau. Cette gestion anarchique des boues génère des risques sanitaires préoccupants, d'autant que 60% des ménages de Tamatave utilisent quotidiennement des pompes manuelles captant l'eau de la nappe phréatique et que la ville est régulièrement touchée par des inondations lors desquelles la remise en surface des germes fécaux enfouis entraîne de graves risques d'épidémies diarrhéique et de choléra.

Objectifs:
Le projet accompagne la commune urbaine de Tamatave à Madagascar dans la mise en place d’un service intégré de gestion des boues de vidange.

Description de l'action:
Le projet comprend :
- la mise en place d'un dispositif communal de coordination et de contrôle des opérations de vidange ;
- la mise en place d'un service de petite vidange hygiénique, autonome et extensible d'une capacité de 72 m3/mois ;
- la construction et la mise en service d'une station extensive de traitement des boues de vidange d'une capacité de 200 m3/mois ;
- la documentation, l'évaluation et la diffusion des techniques et outils développés par le projet au profit du secteur de l'assainissement dans les Pays en Voie de Développement (PVD).

Financeurs: Agence de l'eau Adour Garonne
Communauté de Communes Terrasses et Vallée de l’Aveyron

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement
Milieu d’intervention: urbain
Type d’intervention assainissement hygiène: boues (traitement des ) , evacuation par vidangeur


Source:
Practica / AEAG

Types de financement:

Collectivité , Collectivités loi Oudin , Agences de l'eau

Organismes et Contacts

Practica Foundation lire plus... Antananarivo
Madagascar
  info[à]practica.org
http://
Xavier Gras
Représentant
Country Representative
Tél.: 00261327181575
portable: +261 32 71 815 75
Skype: xaviergras1
email: xavier.gras[à]practica.org
email2: xaviergras[à]hotmail.com
   © pS-Eau 2021