retour imprimer Aide Situer sur une carte
Plans d'aménagement de lac Amparihibe 

Géolocalisation
Lieu: Ambalavola

[Diana / Antsiranana I] - Madagascar

Dates: 2010 : 12 mois (Terminé)


M. ouvrage: PIC

Partenaires
  Santatra Antsiranana
  World Bank Washington

Budget global:
24.000 €

Contexte:
A Madagascar, la gestion des ressources en eau n'a pas encore fait appel jusqu'à présent à une approche intégrée mais plutôt à une approche sous sectorielle «utilisatrice», générant ainsi une utilisation anarchique et un gaspillage et entraînant également un conflit d'usage dans le cas de l'utilisation d'une même ressource. Bien que les ressources en eau disponibles sont, à priori, jugées suffisantes pour satisfaire les besoins et ce, malgré leur inégale répartition, Madagascar commence aujourd'hui à ressentir l'effet combiné d'une part d'une demande en eau de plus en plus croissante, et d'autre part d'une utilisation anarchique, de la dégradation des bassins versants, de la non maîtrise de la pollution et surtout des phénomènes de changement climatique.

Ainsi, les ressources en eau commencent à s'épuiser malgré les efforts consentis en matière de protection de l'environnement. Or, pour l'atteinte des Objectifs du Millénaire de Développement (OMD) et les Objectifs du Sommet du Mondial du Développement Durable (SMDD) de Johannesburg, les besoins en eau de tous les secteurs d'activités économiques et sociales vont connaître, dans un très proche avenir, un accroissement très important. Il s'avère alors indispensable de gérer de façon intégrée et participative les ressources en eau afin de satisfaire la demande et de préserver l'avenir des générations actuelle et future.

En effet, selon les prévisions (croissance démographique, accroissement prévu de la capacité d'accueil et de l'immigration sur l'Île…), les demandes en eau d'alimentation de Nosy Be risquent d'augmenter et l'exploitation du Lac Amparihibe s'avère nécessaire pour y faire face.
Toutefois, quoique ce lac ait une superficie très grande, il n'a que des sources limitées de réapprovisionnement, à savoir l'infiltration d'eau, les précipitations qui y tombent directement et les eaux de ruissellement. En plus, ces entrées sont elles-mêmes limitées par l'existence de pertes au niveau des déversoirs de crue.

Historique:
Le projet Pôles Intégrés de Croissance est une initiative du Gouvernement malgache appuyée par la Banque Mondiale et ayant pour but de promouvoir une «croissance économique à base sociale élargie». Dans le Pôle de Nosy Be, le Projet PIC a prévu d’appuyer, entre autres, la réhabilitation du système d’approvisionnement en eau potable de toute la Commune.

Suite aux études détaillées menées en collaboration avec le Ministère de l’Energie et des Mines en 2004/2005 ainsi qu’aux recommandations de l’étude menée par HIDROPROJECTO/SAFEGE en 1996, il a été décidé de l’abandon du système d’approvisionnement d’Ampombilava pour le système Lac Amparihibe.

De ce fait, le PIC a fait appel au service d’un Cabinet d’études pour élaborer un Plan d’aménagement et de gestion de ce Lac, ainsi qu’un plan de recasement ou d’accompagnement social, étant donné que quelques habitants exercent des activités agricoles dans les périmètres du Lac et que des défrichements s’y pratiquent de temps en temps.
Le document y afférent fût approuvé par la Banque en 2008

Objectifs:
Objectif global : disposition pérenne d’eau potable et suffisante pour la population de Nosybe

Objectifs spécifiques :
- Acquérir des connaissances générales sur la gestion des ressources naturelles et la pratique culturale permettant d’assurer la pérennisation de l’approvisionnement en eau de Nosybe;
- S’approprier des biens des lacs en les protégeant et en assurant la conservation des Lacs.

Description de l'action:
Il s'agit :
- (i) de mettre en oeuvre le Plan d'aménagement/protection et de gestion du Lac Amparihibe, déjà établi et disponible au niveau du PPIC ;
- (ii) mettre en oeuvre le plan de recasement ou d'accompagnement social des habitants ayant des cultures dans les périmètres du Lac.

Pour cela les indicateurs suivants doivent être atteints :
- Le consultant doit rassurer les ménages affectés qu'ils seront recompensés à 100% ;
- Il doit mener des activités d'accompagnement pour que le bassin versant ne soit sujet à des dégradations en pratiquant les techniques culturales améliorées.
- Enfin il doit confier et transférer la gestion du bassin aux communautés de base.
- Un système de suivi/évaluation des activités devra ainsi être mis en place.
Durant de cette mission, le consultant doit adopter avec les parties prenantes une approche

Partenaires: Commune Urbaine de Diégo Suarez
Partenaires techniques: Ministère de l'Agriculture
Financeurs: - PIC/BM
Bénéficiaires: - Population de Nosybe- Fokontany Dzamandzar- Fokontany Orangea- Fokonolona à Antsidihy et Amparihibe

Classement:
Sous-secteur d’intervention: aménagements hydro-agricoles , gestion de la ressource en eau


Types de financement:

International (autre UE)

Organismes et Contacts

Santatra lire plus... Lot 61 KB Ambalavola
201  Antsiranana
Madagascar
Tél.: +261 32 02 198 29
Rakotobe
Directeur
Enseignement
portable: +261 32 28 246 05
email: krakotobe[à]gmail.com
   © pS-Eau 2021