Les acteurs du secteur

Les acteurs du secteur « Eau et Assainissement » à Madagascar

De plus en plus de collectivités françaises (communes, conseils généraux et régionaux, syndicats des eaux…) s’intéressent à la question de l'eau et de l'assainissement dans leurs actions de coopération décentralisée et de solidarité internationale à Madagascar.
Mais de nombreuses Organisations de Solidarité Internationale (OSI), fondations d'entreprise, agences de l'eau, interviennent également dans ce domaine.

A leurs côtés se mobilisent des collectivités malgaches et divers partenaires institutionnels et/ou techniques, malgaches ou autres.

Pour une plus grande efficacité dans vos actions et une meilleure synergie avec les autres intervenants du secteur de l'eau, le pS-Eau vous invite à consulter cette liste non exhaustive de contacts et vous encourage à l’enrichir !

Acteurs bi et multilatéraux

Les principaux acteurs bilatéraux et multilatéraux intervenant dans le secteur Eau et Assainissement à Madagascar sont :

 - la Banque Mondiale : la Banque a financé depuis 1998 le programme PAEPAR (Alimentation en eau potable et assainissement en milieu rural), et intervient actuellement en appui budgétaire au secteur Eau, ainsi que sur l'appui au Fonds d'Intervention pour le Développement (FID)

 - la Banque Africaine de Développement (BAD) : la BAD est impliquée sur le Projet Alimentation en potable et Assainissement en milieu rural dans le grand sud (projet AEPA-FAD, terminé), et le Programme d'alimentation en potable et assainissement en milieu rural (PAEAR, depuis 2006, jusqu'en 2013), sur 8 régions de Madagascar.

 - l'UNICEF : L’Unicef contribue à la promotion des messages Wash, soutient la mise en œuvre de projets d’assainissement via la méthodologie ATPC, et participe en partenariat avec des ONG à la réalisation de points d’eau en milieu urbain.

 - le PNUD : le PNUD est impliqué dans le Projet d'Appui au Secteur de l'Eau et de l'Assainissement (PASEA), se focalisant actuellement sur des études et enquêtes techniques dans le sud de Madagascar (notamment dans le domaine de la GIRE)

 - l'Union Européenne : l'UE est l'un des artisans majeurs du programme ACORDS, soutenant la décentralisation en appuyant les communes des ex provinces de Fianarantsoa et Tuléar. De nombreux projets d'accès à l'eau potable et à l'assainissement ont été soutenus via ce programme (terminé).

 - la JICA : la coopération japonaise s'est notamment investie dans l’adduction en eau potable de la région d’Ambovombe (Extrême Sud de Madagascar) par le biais de pipelines, et mène actuellement le projet Rano Fidio, mettant l'accent sur la maîtrise d'ouvrage des communes en milieu rural dans la région Atsimo Andrefana.

 - l'USAID : l'agence de coopération des Etats-Unis a lancé en 2011 le projet RANOn’ALA, assurant le promotion de l’eau et de l’assainissementdans 14 communes rurales des districts de Mananara, de Mandritsara et de Soanierana Ivongo.

- l'Agence Française de Développement (AFD) : bien que le secteur eau et assainissement ne fasse pas partie des secteurs de concentration de l'AFD à Madagascar, l'Agence peut, sous certaines conditions, soutenir des projets Eau et Assainissement portés par des ONGs françaises.

En savoir plus sur les financements publics français...

Acteurs institutionnels à Madagascar

Les ONGs malgaches intervenant dans le secteur

Les bureaux d'études et entreprises malgaches intervenant dans le secteur