retour imprimer Aide Situer sur une carte
Projet d'alimentation en eau potable, d'amélioration de l'hygiène et de l'assainissement dans 12 villages de la région de Manakara, Région Vatovavy-Fitovinany, Madagascar

Géolocalisation
Lieu: Manakara

[Vatovavy-Fitovinany / Manakara] - Madagascar

Dates: 2007 : 24 mois (Terminé)


M. ouvrage: La Commune Rurale est maître d'ouvrage, le Comité d'Eau maître d'ouvrage délégué.

Partenaires
  Grand Lyon Lyon
  Inter Aide Versailles
  UNICEF Paris
  VEOLIA Eau Lyon
  Ville de Paris Paris

Budget global:
188.547 €

Contexte:
La zone est l'une des plus densément peuplées (90 contre 30 hab./km² en moyenne) et des plus pauvres de l'île de Madagascar. Le climat est tropical-humide, les précipitations abondantes (>2500 mm) et l'eau omniprésente.
La grande majorité des familles vit de l'agriculture, essentiellement rizicole, et subit deux périodes de soudure dans l'année, la production couvrant mal les besoins de consommation domestique. Elle ne dispose d'aucun accès à l'eau potable et s'approvisionne à des « points d'eau traditionnels » (rivières, rizières ou sources non protégées).
Mais, alors que l'eau est omniprésente, les sources de contaminations domestiques dans un milieu humain presque dépourvu de latrines (taux d'équipement initial inférieur à 2%) et totalement de traitement des eaux usées, rendent l'eau des points de puisage traditionnels systématiquement impropre à la consommation (présence importante de coliformes fécaux). Les risques de morbidité et de mortalité liés aux maladies hydro-transmissibles sont ainsi très élevés, surtout chez les enfants (taux de mortalité infanto-juvénile initial supérieur à 200‰).

L'ANDEA (Autorité Nationale de l'Eau et de l'Assainissement), dont la création vise à combler les retards du secteur et à améliorer la gestion intégrée des ressources, identifie comme principales faiblesses, la fragmentation du secteur et l'insuffisance de participation des usagers. L'ANDEA épouse la forme d'une pyramide construite autour de structures décentralisées : Comités de points d'eau au niveau du Fokontany et de la Commune, Comités de Bassins au niveau du district et/ou de la Région, Agences de Bassin au niveau régional ou provincial. Le premier étage est celui du projet. Le Plan Communal de Développement y représente le schéma directeur. Les acteurs clés sont les Municipalités et les Comités d'usagers.
Néanmoins, les politiques sectorielles menées dans le domaine de l'eau et de l'assainissement souffrent d'un déficit d'acteurs et de programmes dans le milieu rural malgache. Le processus de décentralisation offre des perspectives à long terme, mais les conditions actuelles ne permettent pas d'atteindre des résultats immédiats.

Historique:
Inter Aide mène des projets d'approvisionnement en eau potable depuis 1994 sur la côte sud Est de Madagascar. Les réalisations effectuées dans l'arrière-pays de Manakara, Farafangana et Fénérive-Vavatenina ont déjà permis de desservir environ 100 000 personnes en eau potable dans plus de 130 villages et 40 écoles. Ces projets appuient également la réalisation de latrines améliorées et mènent des activités d'éducation à l'hygiène auprès de l'ensemble des usagers des points d'eau, en particulier auprès des femmes.
La stratégie d'intervention est participative et repose sur les demandes des bénéficiaires qui se positionnent en maîtres d'ouvrage. Les villages ne sont donc pas pré-ciblés car leur projet n'aboutira que s'ils en sont véritablement porteurs. Après une phase d'animation initiale et de validation sociale et technique du projet, un contrat multipartite est signé.

Objectifs:
L'action vise à la recherche d'une amélioration durable de la situation sanitaire de 12 villages et à permettre à leurs populations :
- d'accéder durablement à de l'eau de qualité et en quantité suffisante par la réalisation de 18 points d'eau (alimentés par des adductions gravitaires ou des puits)
- d'améliorer l'environnement sanitaire par la réalisation de latrines et l'éducation à l'hygiène
- d'être en capacité d'entretenir durablement les réalisations par la création ou le renforcement de structures de maintenance villageoises
- d'établir et renforcer les liens entre les comités d'usagers (les représentants au sein des villages) et les collectivités locales (communes, services régionaux) amenées à jouer un rôle croissant dans le domaine de la gestion de l'eau.

Description de l'action:
Afin que le projet ait un impact durable, la méthodologie d'intervention donne une part essentielle et prioritaire à l'animation et à la sensibilisation, à la participation communautaire dans la mise en œuvre des actions et à la mise en place de structures viables chargées de la maintenance des réalisations.
Les interventions dans les villages se déroulent en plusieurs étapes :
- Visite de contact après réception d'une demande écrite du village suite à une pré-sélection des sites effectuées en fonction du degré de motivation et du nombre de bénéficiaires potentiels
- Réunions d'information et d'animation initiale (selon les principes PHAST)
- Etudes participatives de faisabilité socio-technique.
- Appui organisatonnel à l'élection d'un comité eau (maître d'ouvrage) représentant les usagers et la désignation d'un agent hydraulique villageois
- Préparation participative des travaux (apport des matériaux locaux, organisation des villageois en équipes…)
- Etablissement et signature du contrat pour la réalisation des ouvrages avec l'équipe de réalisation
- Co-réalisation des ouvrages avec la communauté
- Formation des agents hydrauliques villageois (homme et femme) à la maintenance et aux réparations usuelles
- Restitution provisoire des ouvrages et mise à disposition d'un kit d'entretien
- Animation post réalisation : formation des usagers à l'hygiène, l'assainissement.
- Réception définitive des ouvrages et établissement d'un contrat d'autogestion des points d'eau entre la Commune, le Comité et les usagers
- Participation à un système de maintenance, TIAVO, en cours de mise en place pour l'ensemble des ouvrages existants dans la région (une centaine)
- Accompagnement d'une année pour la gestion des installations.

Partenaires: Inter Aide
Ville de Paris
Unicef
Financeurs: Fonds Eau (50% Grand Lyon - 50% Veolia)
Inter Aide
Ville de Paris Bénéficiaires:
Environ 5 000 habitants bénéficieront de l'accès à l'eau potable et d'une amélioration de leurs conditions d'hygiène à l'issue de cette année d'intervention.

Classement:
Sous-secteur d’intervention: assainissement , eau potable
Milieu d’intervention: rural
Type d’ouvrage eau potable: bornes fontaines , captage de source

-> Fiche correspondante sur l'Atlas du MAEE


Source:
Inter Aide / GrandLyon

Types de financement:

Collectivités loi Oudin

Organismes et Contacts

Inter Aide lire plus... 44, rue de la Paroisse
78000  Versailles
France
Tél.: +33 1 39 02 38 59
Fax: +33 1 39 53 11 28
  interaide[à]interaide.org
http://
Paul Lesaffre
Président
   © pS-Eau 2014